Des nouvelles pas fraîches

L’homme a conquis la Lune

L’homme a conquis la Lune

L'homme a conquis la Lune

Le 20 juillet, à 22 heurs 56 minutes, le drapeau américain "flotte" à la surface de la Lune

Un petit pas pour l'homme – un pas de géant pour l'humanité – Neil Armstrong

Lorsque Neil Armstrong a posé le pied sur la Lune à 22 heures 56 minutes hier soir (20 juillet 1969), le mot tant attendu qu'il a prononcé s'adressait à toute la Terre : C'est un petit pas pour l'homme, c'est un pas de géant pour l'Humanité.

Ce "petit pas" de la part de l'homme peut signifier que cette première conquête humaine de la Lune pourra être suivie de conquêtes encore plus grandioses dans l'avenir, la Lune servant de tremplin à une exploration de notre Univers.

Le pas de géant pour l'humanité, c'est la réalisation du rêve millénaire de l'homme de se rendre sur la Lune, cet astre qu'on contemple depuis si longtemps, qu'il a commencé par craindre, pour ensuite le déifier, l'adorer, avant d'en violer la solitude avec des instruments optiques, puis finalement de le conquérir.

Cette phrase historique, Neil Armstrong l'a prononcée quatre jours, 13 heures, 24 minutes et 20 secondes après avoir quitté cap Kennedy.

Lorsque Armstrong et Edwin Aldrin ont planté le drapeau des États-Unis, non pour prendre possession de la Lune, mais simplement pour signifier que s'était leur pays qui avait réussi cet exploit historique, ils n'ont pas prononcé de grandes phrases. Au contraire, ils sont restés silencieux de longs moments, presque au garde-à-vous, savourant sans doute ce moment en prévision duquel ils avaient travaillé si ardûment. Cet autre moment historique est survenu à 11 heures 43 p.m.

Le premier exploit de la journée, l'atterrissage sur la Lune, a été salué par une phrase d'une simplicité désarmant de la part de Neil Armstrong: L`Aigle a atterri. Il était 4 h. 17 p.m.

Cette "sécheresse" s'explique par le fait que l'équipage venait de vivre des minutes épuisantes, énervantes, d'une grande intensité dramatique. Quelques minutes plus tard, cependant, Aldrin, au nom de l'équipage de la mission Apollo-11, a lu le message suivant:
"Je voudrais saisir cette occasion pour demander à tous ceux qui nous écoutent, où qu'ils soient, de se recueillir pour un instant, de méditer les événements des derniers heures et de rendre grâce chacun à sa façon."

Beaucoup de choses seront dites et écrites au sujet de cet exploit, souhaitons qu'elles aient la même sincérité et la même simplicité que celles des principaux acteurs de l'événement.

(C'est arrivé le 20 juillet 1969).

apollo 11

Neil Armstrong (g), Michael Collins (c) et Buzz Aldrin (d). Photo officielle de la NASA

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>