Des nouvelles pas fraîches

Tournée de Mulroney

Tournée de Mulroney

Tournée d’adieux contestée

Tournée d’adieux aux frais des contribuables pour satisfaire l’ego d’un homme toujours en quête de prestige, ou visites officielles essentielles aux relations diplomatiques canadiennes?

La visite ne neuf jours des grandes capitales européennes – Moscou, Bonn, Londres, Paris – amorcée hier, le 6 mai 1993, par le premier ministre Mulroney a été décriée par l’opposition et boudée largement par les médias.

Une tournée qui s’accompagne d’une facture salée, alors que son gouvernement prêche les vertus de la discipline fiscale, ajoutent les cyniques.

Le premier ministre n’a pas jugé bon de répondre à ses critiques au cours des deux dernières semaines, préférant esquiver les questions sur sa tournée d’adieux. Avant son départ d’Ottawa, il s’est contenté d’une timide réplique, rappelant la tournée que Pierre Trudeau avait effectué en Europe de l’Est et de l’Ouest avant de quitter le pouvoir.

(C’est arrivé le 6 mai 1993)

Mulroney et Bourassa

Mulroney et Bourassa

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>