Des nouvelles pas fraîches

Montréal dit non aux Scouts

Montréal dit non aux Scouts

Montréal dit non aux Scouts

Les scouts sont furieux. Ils auraient bien voulu participer aux fêtes du 350e anniversaire de Montréal l’été prochain. Même qu’ils projetaient un immense jamboree qui aurait réuni quelque 3000 à 5000de ces jeunes de 9 à 20 ans, d’un peu partout dans le monde et qui auraient campé «joyeusement pendant une semaine dans un des parcs de la ville.

Maintenant plus question. Le projet est tombé définitivement à l’eau le 4 juin dernier, alors qu’ils recevaient la lettre indiquant le refus officiel de la ville de Montréal.

«Aucun parc ne pourrait servir adéquatement votre projet tout en assurant les services et l’encadrement nécessaires à des jeunes de 9-20 ans», expliquait la lettre signée Jean-Robert Choquet, directeur de cabinet du comité exécutif de la ville.

S’ils digèrent à peine le refus final, les dirigeants des scouts du Canada s’expliquent encore moins qu’on ait mis plus de deux ans à en arriver à cette conclusion.

« On a fait notre première demande en mai 1989, déclare Madame Jeanne d’Arc Léger, directrice générale pour la région de Montréal. Si on avait reçu la réponse un peu plus tôt, on aurait pu trouver des familles d’accueil pour nos jeunes et organiser quand même le jamboree. Maintenant, il est trop tard.

(ce texte a été publié le 21 septembre 1991 dans La Presse )

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>