Des nouvelles pas fraîches

Maison du Québec à Paris

Maison du Québec à Paris

Au cœur de Paris, la Maison du Québec

Québec – Le Coneil des ministres a approuvé hier, le 28 mars 1961, l’achat d’un vaste immeuble de quatre étages au cœur de Paris : on y installera la Maison du Québec quo sera, à la fois, un centre commercial et culturel.

Il s’agit d’un édifice situé en bordure de la rue Barbet de Jouy en face de l’archevêché, dans le 7ième arrondissement.
 
La construction, dont les fondations furent jetées il y a une soixantaine d’années, coûte $280,000 payables au comptant. L’impôt foncier annuel, que l’administration provinciale devra verser au fisc pour le bâtiment, sera de $300 seulement.

La Maison du Québec, comprendra vingt pièces, dont une grande salle qui pourra être utilisée pour des expositions.

La transaction a été conclue par M. René Lévesque, l’ancien ministre des Travaux publics, mais c’est M. René Saint-Pierre, le nouveau ministre, qui a rendu publique la nouvelle au cours de l’après-midi. L’acquisition a été décidée pour éviter d’avoir à payer un loyer élevé.

L’immeuble, qui a servi d’hôtel particulier autrefois et qui a été habité par la famille des Murat, à laquelle Napoléon donna ses titres de noblesse, est en bon état de l’avis de ingénieurs.

Le premier prince Murat, qui demeura à l’emplacement de l’édifice actuel, fut roi de Naples et fut tué en tenant de reconquérir son royaume après Waterloo.

C’est dans la Maison du Québec que M. Charles Lussier, nommé représentant de notre province en France, s’installera avec son personnel.

(28 mars 1961)

delegation du québec

Délégation du Québec à Paris, 66, rue Pergolèse, 75116, Paris. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

7 Comments

  1. La Voie

    2013/01/08 at 9:02

    jE ME RÉFÈRE A VOUS M.Charles Lussier.EN CE DÉBUT D u NOUVEL an et en considération des nombreuses tragédies qui hante l’Amérique du Nord. Nous cherchons un rerprésentant pour nous apporter de l’aide. Les projets de société du gouvernement Québécois sans jamais aucune consultation coûte cher denos vies. Rien ne m’intéresse et de plein droit je dois défrendre mavie et celle des miens parce qu’il n’y a pas de loi qui force les citoyens a se laisser tué par l’état. Pouvez-vous me téléphoner au 418-666-7921. Du Québec tous sont mobilis par l’impotence criminelle.Y aurait’il quelque chose a espérer de loin pour nous sortir du marasme du cultes de la mort. par le commerce illégal des citoyens sur le marché noir.

  2. Chantemesse

    2014/03/13 at 2:22

    Madame, monsieur , nous aimerions connaître la procédure à suivre pour obtenir un visa de travail temporaire au Québec. Ayant deux enfants, 10 et 7 ans quelles démarches pour leur scolarité. Aimant ce pays nous y sommes allés en vacance l’été dernier. Dans l’attente de vos nouvelles nous vous souhaitons nos sincères salutations. M. Chantemesse patrick

  3. gomes

    2014/04/03 at 5:33

    Madame, monsieur,je suis un professionnel de la construction gros oeuvres, jaimerai savoir commen faire pour obtenir un travaille dans le BTP au Quebec. Dans le but d’obtenir un visa permanent avec ma famillle.

  4. idiart andre

    2014/07/03 at 2:15

    Bonjour,

    Je vous fais parvenir un courriel expliquant mon histoire et mes besoins éventuelles.

    Je suis canadien né à Val-d’Or au Québec dans le fin fond de l’Abitibi Témiscamingue, j’y ai vécu jusqu’à mes 18 ans, dates ou l’armée Française m’a convoqué afin d’effectuer mon service militaire obligatoire de par ma double nationalité.
    Je pars donc de ma ville natale de 30 000 habitants en 1998 afin de découvrir la France. Je suis affecté à la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris après mon instruction ce qui m’a permis d’avoir l’occasion de découvrir la capitale Française sous plusieurs facettes.
    En effet j’ai eu l’occasion lors mes diverses affectations : pompiers en caserne classique, plongeurs et plus récemment dans mes fonctions de cadre que j’exerce depuis maintenant 5 ans, de vivre une très belle expérience.

    Le mal du pays étant quand même toujours un peu présent, nous avons donc décidé mon épouse et moi, de repartir au Québec en septembre prochain. Nous avons racheté et nous reprenons la gestion un domaine boisé dans la belle région de Lanaudière en octobre prochain. Le Domaine Appaloosa est un domaine comprenant 3 maisons sur le bordé par la rivière et la forêt nationale Ouareau. Il est déjà en opération depuis plus de 15 ans.

    Je me permet de vous envoyer ce courriel afin de voir avec vous si vous pouvez, d’une quelconque façon, nous venir en aide dans le domaine de la communication.

    En effet, la majeur partie de la clientèle actuelle du domaine Appaloosa est québécoise et nous souhaitons faire découvrir la splendeur des paysages et le plaisir des activités de plein air à la population Française.
    De par mon statut de militaire français, mon parcourt professionnel très atypique, j’ai eu l’occasion de côtoyer plusieurs personnes (Des d’officiers généraux de l’armée en passant par des maires d’arrondissement de la ville de Paris). Je me retrouve avec une grande difficulté de communication concernant notre projet.

    Parfaitement conscient du caractère exceptionnel de ma demande, je vous remercie par avance pour toute l’aide éventuelle que vous pourrez nous apportez !

  5. meyer jacques

    2015/01/18 at 10:17

    moi aussi ancien pompier de paris j’ai fait l’inverse .D’abord les pompiers puis 40 ans au quebec et retour en France pour retraite .Mais je garde contacte avec ce magnifique pays .Je compte d’ailleurs amener des amis courant septembre 2015.Aussi si tu as des recommandations a me faire pour ta region cela m’interesse et en meme temps regarde les amicales des pompiersv de paris cela peut eventuellement t’aider

  6. d'armelac

    2016/10/07 at 9:24

    Bonjour le Québec !

    Recherche contact (privé ou non), service spécialisé, susceptible de pouvoir participer à la défense, l’enrichissement et l’illustration de
    la langue française. Cette collaboration est axée spécifiquement sur
    la néologie, en vue d’une francisation systématique de tout terme inapproprié apparu (récemment ou non) dans la presse ou le langage
    courant. Le but visant une publication au Journal Officiel.
    Salutations aux intéressées éventuels.

  7. d'armelac

    2016/10/07 at 9:26

    P. S. :
    Si doublon, il y a, merci de m’en rappeler le texte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>