Des nouvelles pas fraîches

Machine-Gun Molly tombe

Machine-Gun Molly tombe

Machine-Gun Molly tombe sous les balles de la police

La célèbre femme à la mitraillette. «Machine-Gun Molly», qui dirigeait un trio de cagoulards soupçonnés d’avoir perpétré quelque 20 vols de banque dans la région de Montréal au cours des derniers mois, est tombée hier (19 septembre 1967) sous les balles de la police de Montréal-Nord à l’issue d’une chasse à l’homme mouvementée, à plus de 100 milles à l’heure, dans les villes de Montréal-Nord et Saint-Michel.

De son vrai nom Monique Proietti, âgée de 27 ans, mère de deux enfants, la suspecte s’affublait occasionnellement des alias de Monique Smith ou Monique Tessier. Au moment où elle a été abattue par la police, vers 11 h. 15, elle était en liberté provisoire, attendant de subir son procès sous une accusation de complicité dans un vol d’automobile. Quoique soupçonnée de quelque 20 hold-up, aucun mandat d’arrêt n’avait été délivré contre elle, sauf par la Sûreté de Jacques-Cartier, et seulement sous l’accusation de vol d’auto. Machine-Gun Molly s’était livrée à la police de cette ville, le 30 août dernier, en compagnie de son avocat Me Léo Maranda. Dès le lendemain, elle obtenait sa libération sous un cautionnement de $950. Son enquête préliminaire avait été fixée au 6 octobre.

Peu après 11 h. ce matin, Monique Proietti, accompagnée de deux autres individus, faisait irruption dans la Caisse populaire Saint-Vital, au 11 117 boulevard Saint-Vital, à Montréal-Nord.

La tête camouflée sous une cagoule et l’arme au poing, le trio s’est approprié assez facilement le contenu de deux tiroirs-caisses soit une somme d’environ $3,000.

Le trio s’engouffra dans une auto de marque Chrysler qui était garée devant l’établissement et démarra en trombe. Pendant ce temps, l’alerte était donnée au poste de la police de Montréal-Nord  et en moins de 30 secondes, deux autos-patrouilles étaient sur les lieux.

Notant rapidement la description de la voiture que donnaient des témoins, les policiers se lancèrent à la poursuite des fuyards. Ceux-ci ont emprunté la rue Martial, pour revenir vers le sud dans la rue London et ont emprunté la rue Fleury jusqu’au boul. des Récollets. A cette intersection, on effectue des travaux de voirie, ce qui a retardé la fuite des cagoulards. Ils profitèrent de la situation pour changer de voiture. (…)

Les fuyards ont passé les limites de Montréal-Nord pour traverser toute la ville de Saint-Michel, où la poursuite s’est arrêtée de façon brutale à l’angle du boulevard Pie-IX et de la rue Dickens quand l’auto que conduisait Machine Gun Molly heurta violemment un autobus de la ligne 99 de la CTM. Personne n’a été blessé dans l’autobus.

Trois balles pour Monique

Les deux individus qui accompagnaient Monique Proietti ont rapidement quitté le véhicule accidenté et se sont enfuis à toutes jambes, abandonnant la jeune femme dans la voiture.

Le véhicule fut cerné par les policiers et, se sentant prise, la femme braqua un revolver de calibre .45 en direction des policiers, s’apprêtant à vendre chèrement sa peau.

Craignant que «Machine-Gun Molly» n’hésite pas à faire feu, un policier leva sa mitraillette et fit feu. Une balle se logea dans la tête de Monique Proietti et deux autres dans les seins. La jeune femme s’affaissa morte sur le siège de la voiture. (…)

(La Presse, texte publié le 19 septembre 1967)

Machine Gun Monica

Machine Gun Monica

Machine-Gun Molly. Source de la photo : Hellebore

2 Comments

  1. Sven Kikals

    2010/10/06 at 1:00

    This woman was my mother’s hero — she took no crap in a mans world.

    But guys you have got to do a better translation job for this article; This is 2010 and this kind of translation just sucks.

  2. ROBERT BEAUSOLEIL

    2013/12/26 at 11:32

    CETTE TRADUCTION EST PLUTOT UN ARTICLE DE JOURNAL…CE CON A DES DROLES DE HEROS…ET S`IL SAVAIT LIRE ET ECRIRE EN FRANCAIS ET BIEN … IL SE SERAIT FERMÉ LA GUEULE OU ENCORE QU`IL SÈN RETOURNE EN ONTARIO…

    CONTINUEZ GRAND QUEBEC A FAIRE UN TRAVAIL INOUI ET UN MERCI IMMENSE POUR FAIRE CONNAITRE OU REDECOUVIR NOTRE PAYS, LE QUÉBEC

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>