Des nouvelles pas fraîches

Loi 101

Loi 101

La Loi 101 dix ans après

C'est aujourd'hui, (26 août 1987) le dixième anniversaire de la Loi 101.

La Charte de la Langue française parrainée par le Dr. Camille Laurin et considérée comme l'un des plus grands accomplissements du gouvernement Lévesque, est entrée en vigueur le 26 août 1977.

D'un côté, elle a soulevé un tollé chez les anglophones, mais d'autre elle est devenue le symbole de la lutte pour la survie du français au Québec.

L'esprit de la loi était de permettre aux Québécois de vivre en français : de faire du français la langue de l'État et de la loi, aussi bien que la langue normale et habituelle du travail, de l'enseignement, des communication, du commerce et des affaires.

La Loi 101 est en continuité avec la Loi 22, adopté par le premier gouvernement Bourassa, et qui reconnaissait le français comme langue officielle du Québec. Mais la langue 101 est allée beaucoup plus loin que la Loi 22 dans les moyens que l'État québécois s'est donnés pour réaliser l'objectif d'un Québec français.

Ainsi, la loi a imposé l'unilinguisme français dans l'affichage public, restreint l'accès à l'école anglaise et prescrit l'usage exclusif du français dans plusieurs domaines de communications.

Maintenant au pouvoir, le gouvernement Bourassa a clairement indiqué qu'il amenderait la loi pour permettre l'affichage bilingue

(Texte publié dans La Presse, le 26 août 1987).

siège office langue française

Siège de l'Office québécois de la langue française, avec un buste de Camille Laurin en face de l'édifice. Photo : © GrandQuebec

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>