Des nouvelles pas fraîches

Les Rosenberg meurent

Les Rosenberg meurent

Les Rosenberg meurent sans parler

Aucun incident à la prison de Sing-Sing. Julius Rosenberg a été exécuté le premier
Sing-Sing

– Julius et Ethel Rosenberg, condamnés à mort pour espionnage atomique, ont été exécutés sur la chaise électrique hier soir (19 juin 1953), à la prison de Sing-Sing.

Julius, monté le premier sur la chaise électrique, a reçu le premier choc, à 8 heures 04 du soir, heure d’été de l’est, et a été prononcé mort à 8 heures 06. Sa femme Ethel est montée sur la même chaise électrique à 8 heures 11 et les deux médecins présents l’ont déclarée morte à 8 heures 16.

Il a fallu pour électrocuter Julius trois décharges électriques successives, cinq pour Ethel.

Les deux condamnés sont montés sur la chaise électrique impassibles et n’ont pas prononcé une seule parole. Dans la pièce où s’est déroulée l’exécution, se trouvaient quatre bancs réservés généralement aux journalistes, dont le nombre pour cette exécution fédérale avait été fixé à trois.

Les Rosenberg ont été les premiers civils américains exécutés pour crimes d’espionnage. Ils ont été accusés d’avoir envoyé à la Russie un croquis de la bombe atomique.

« Un meurtre voulu et délibéré est réduit presque à l’insignifiance quand on le compare avec le crime que vous avez commis », a déclaré le juge Irving Kaufman en les condamnant à mort le 5 avril 1951.

« Il se peut que des millions de personnes souffrent du fait de votre trahison. » Au cours des dernières heures de la vie des Rosenberg, le président Eisenhower a été la principale cible de leurs partisans. Mais le président comprenait qu’il y avait bien plus en jeu que les vies de ces deux personnes ou les sentiments de leurs défenseurs. Voilà pourquoi il laissa subsister la sentence de mort.

« En augmentant de façon incommensurable les chances de guerre atomique, dit le président, les Rosenberg ont peut-être condamné à mort des dizaines de millions innocentes à travers le monde ».

Les adieux

Les époux Rosenberg ont passé tout l’après-midi ensemble, de midi à 6 heures 20. Ils ont pu converser dans la prison des femmes à travers une grille. C’est à 6 heures 20 que les gardes les ont emmenés séparément dans leurs cellules pour les derniers préparatifs avant l’exécution.

À six heures du soir, deux heures avant le moment de l’exécution, David Rosenberg est venu à Sing-Sing faire une dernière visite d’adieu à son frère Julius.

Peu de temps avant, le rabbin Irving Kislowe avait vu les deux condamnés.

Les Rosenberg

Les Rosenberg après l’arrestation, photo du domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>