Des nouvelles pas fraîches

Le Britannia

Le Britannia

La Voie maritime est inaugurée

La reine et Eisenhower ouvrent au monde le cœur du continent

Une nouvelle page d’histoire canadienne a été écrite à 12 h. 04 aujourd’hui (26 juin 1959), quand le majestueux Britannia a franchi une écluse symbolique inaugurant la Voie maritime du Saint-Laurent.

Une salve de 21 coups de canon a fendu l’air et les cloches de toutes les églises de Montréal ont sonné durant cinq minutes, marquant l’événement de façon encore plus dramatique.

Tandis que le yacht royal traversait l’écluse, la reine Elizabeth II, venue au Canada spécialement pour la circonstance, se tenait debout sur le pont supérieur du navire, aux côtés du président Dwight Eisenhower, du premier ministre Diefenbaker et de son mari, le prince Philip.

Des ballons multicolores, retenus aux écluses de bois par des câbles furent lâchés et allèrent se perdre dans le ciel couvert de nuages.

Il faisait chaud et lourd et le ciel ne s’est montré qu’à intervalles irréguliers.

Des centaines de fusées, auxquelles on avait attaché des drapeaux, ont bientôt couvert le ciel de pavillons de la Grande-Bretagne, des États-Unis et de la province de Québec.

Sur le pont du Britannia, on pouvait voir le président Eisenhower et la reine répondre fréquemment de la main aux applaudissements et aux ovations de la foule massée le long de la rive.

L’équipage du yacht royal, entièrement composé de Canadiens, se tenait à l’attention sur le pont inférieur.

Bien qu’on eut interdit toute navigation sur le canal durant le passage du Britannia, cinq yachts de plaisance sont parvenus à se glisser entre le navire royal et son escorte, diminuant le caractère officiel qu’avaient pris jusque là les cérémonies.

L’escorte se composait des navires de guerre Forrest Sherman, vaisseau américain, Gatineau et Ulster, deux vaisseaux canadiens.  Dans le sillage du Britannia suivaient également trois vedettes de la Gendarmerie royale.

Plus de 5,000 personnes s’étaient pressées sur la rive du canal pour assister à ses minutes solennelles.

Le Britannia franchit l’écluse de Saint-Lambert

La fine coque du yacht royal Britannia a glissée majestueusement, un peu après midi, aujourd’hui, dans l’écluse de Saint-Lambert, la première des sept nouvelles écluses faisant partie de la Voie maritime du Saint-Laurent.

La reine Elizabeth, accompagnée du prince Philip et du président Eisenhower, a vu s’ouvrir devant la proue de son navire les hautes portes de l’écluse qui se sont ensuite refermées derrière le Britannia pour le garder captif pendant environ cinq minutes, soit la durée du remplissage du bassin.

Avant de pénétrer dans l’écluse, Sa Majesté est passée sous le pont Victoria que son arrière grand-père le roi Edouard VII, était venu inaugurer il y a près de 100 ans. Ainsi, pour la deuxième fois dans l’histoire du Canada, un souverain britannique marquait une nouvelle ère de progrès pour notre pays.

Édouard VII avait ouvert le pont qui allait désormais relier Montréal et la rive nord du fleuve avec les vastes régions de la rive sud, et même avec les États-Unis. Son arrière-petite-fille, Elizabeth II, inaugure la longue voie maritime du Saint-Laurent qui traverse les centres industriels canadiens pour atteindre ceux de la république voisine.

Avec ses 313 pieds de longueur et 55 de largeur, le Britannia a semblé fort à l’aise dans le bassin de l’écluse de Saint-Lambert, qui a une longueur de 758 pieds et une largeur de 80 pieds. Sa manœuvre a donc été facile. Le yacht royal donnait même l’impression d’un petit bateau au fond de ce bassin de 45 pieds de profondeur.

Après avoir franchi la première écluse de la voie maritime, à Saint-Lambert, le yacht Britannia a vogué à pleine vapeur vers le bassin de Laprairie. Il a été salué au passage par la sirène du paquebot américain North Amercan et les quelque 400 touristes qu’il transportait.

(C'est arrivé le 26 juin 1959)

le britannia

Le yacht royal Britannia. Artiste : Gordon Bauwens, source de la photographie : www.military-art.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>