Des nouvelles pas fraîches

Kim Campbell élue

Kim Campbell élue

Kim Campbell marque l’histoire

Malgré une fin de campagne difficile, Kim Campbell, 46 ans, a marqué l’histoire aujourd’hui, le 13 juin 1993. Élue à la tête du Parti progressiste-conservateur, elle devient la première femme à hériter du poste de premier ministre du Canada.  

Aussitôt élue, Kim Campbell a promis un « bon » gouvernement à la population du Canada et une victoire électorale dans quelques mois à son parti.

Elle qui était promise à un couronnement facile au départ de la course n’aura toutefois pas remporté une victoire aisée. Il a fallu à Kim Campbell deux tours de scrutin pour gagner la direction de son parti et vaincre Jean Charest, qui en a surpris plus d’un en livrant une chaude lutte et en menant une campagne pratiquement sans faute.

Fait intéressant, le Parti conservateur n’a pas élu à sa tête le candidat le plus populaire auprès de l’électorat. Les délégués ont fait fi des sondages des derniers jours qui donnaient Jean Charest gagnant aux prochaines élections. Kim Campbell devra maintenant remonter la pente pour donner à son parti le troisième mandat promis.

Originaire de la Colombie-Britannique, la première femme à devenir premier ministre du Canada devrait emménager au 24, Sussex, après la passation du pouvoir vers le 23 juin 1993, au moment où son cabinet sera assermenté. Puisque la Chambre des Communes ajournera ses travaux cette semaine, les Canadiens en verront pas Kim Campbell comme première ministre au parlement avant août, s’il est convoqué avant le déclenchement des élections qui devraient avoir lieu entre le 20 septembre et le 25 octobre 1993.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>