Des nouvelles pas fraîches

Jacques Tozzi

Jacques Tozzi

Tozzi, le fraudeur

Cinq ans de prison pour une des plus grosses fraudes de l’histoire du Québec

L’homme d’affaires montréalais Jacques Tozzi, 52 ans, a pris le chemin des cellules pour cinq ans, hier.

Le juge Yves Lagacé, de la Cour du Québec, a condamné Tozzi à cinq ans de pénitencier, le 15 janvier 1994, pour avoir détourné 7,5 millions de dollars des fonds de pension qu’il administrait.

Tozzi, un autodidacte, avait fondé en 1980 une société nommée Maro-Franc, qui administrait des portefeuilles immobiliers pour des fonds de pension. En 1989, Maro-Franc gérait des immeubles d’une valeur de 250 millions.

Tozzi veillait à louer des espaces commerciaux, à récolter des loyers, à faire faire l’entretien… Bref, à rentabiliser au maximum ce parc immobilier.

En 1989, Tozzi, voyant la flambée des prix des immeubles, décide de se lancer lui-même dans un projet immobilier. Il investit dans divers projets, mais peu de temps après, le marché s’effondre.

Croyant pouvoir se « refaire », Tozzi s’est mis à piger allègrement dans les comtes des sociétés qu’il administrait. Le ministère public évalue la fraude à 7 534 666$.

Quand les inspecteurs ont découvert les malversations de Tozzi, tout l’argent avait disparu. L’homme a déclaré failliite, et 29 000$ seulement ont pu être récupérés.

L’avocat du ministère public, Me Randall Richmond, estime qu’il s’agit d’ « une des plus grosses fraudes de l’histoire du Québec ».

fraude fiscale

Quand la fraude a construit une maison, elle la détruit (Proverbe du peuple africain de malinké). Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>