Des nouvelles pas fraîches

Intrus chez Chrétien

Intrus chez Chrétien

Un intrus chez les Chrétien

André Dallaire, un individu de 34 ans, armé d’un couteau, qui s’est retrouvé face à face avec la femme du premier ministre Jean Chrétien, ce matin, au 24, Promenade Sussex, à Ottawa, est décrit par son entourage comme un être renfermé qui avait « un drôle de comportement ».

L’incident s’est produit vers 2h45 dans la nuit de samedi à dimanche, et n’eut été de la prompte réaction d’Aline Chrétien, l’intrus aurait sans doute réussi à pénétrer dans la chambre du couple. Peu avant de prendre l’avion pour Israël, où il doit assister aux funérailles du premier ministre Yitzhak Rabin, M. Chrétien n’a d’ailleurs pas manqué de souligner le courage de sa femme.

« Je suis chanceux qu’elle ait été là. Nous sommes sous le choc, mais tout va bien », a déclaré le premier ministre en serrant Mme Chrétien contre lui.

Chose certaine, la tentative d’agression a mis en lumière les faiblesses du système de sécurité entourant le premier ministre du Canada. Arrivé en pleine nuit au 24 Sussex, le suspect a dû grimper la clôture métallique qui ceinture la résidence du premier ministre fédéral. À ce moment, aucun appareil de surveillance, ni les deux à quatre agents de la Gendarmerie royale du Canada en service n’ont remarqué quoi que ce soit.

L’homme marche dans la maison, monte aux étages supérieurs et se retrouve devant la chambre du premier ministre. Réveillée par le bruit, Aline Chrétien se lève. Elle ouvre la porte et tombe face à face avec l’individu, armé d’un couteau à cran d’arrêt.

Sans plus attendre, elle renferme aussitôt en verrouillant. « Elle s’est mise à courir pour verrouiller l’autre porte de la chambre. C’est à ce moment que je me suis réveillé », raconte le premier ministre.

Le plus curieux c’est-ce qu’à ce moment-là, les policiers de la GRC n’avaient toujours pas remarqué la présence de l’intrus dans la résidence officielle du premier ministre. Selon M. Chrétien, il a fallu que sa femme appelle la police pour que ses premiers représentants arrivent sur les lieux « six ou dix minutes plus tard », a-t-il fait remarquer.

Selon la GRC, Dallaire, qui n’a jamais eu d’ennuis avec la justice auparavant mais qui avait des antécédents d’ordre psychiatrique, sera accusé aujourd’hui (5 novembre 1995) d’introduction par effraction avec l’intention de commettre un acte criminel, un crime passible de 14 ans d’emprisonnement.

les chrétiens et maurice richard

Aline Chrétien, Maurice « Rocket » Richard et Jean Chrétien, le 16 mars 1996. © J. M. Carisse, Cabinet du Premier ministre. Source : www.collectionscanada.gc.ca (droit d’auteur, permission de reproduire: www.collectionscanada.gc.ca/avis)

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>