Des nouvelles pas fraîches

Incendie à Sorel

Incendie à Sorel


Un incendie désastreux ravage le quartier commercial de Sorel

Sorel. – Vers quatre heures, ce matin, le 3 mars 1909, le feu s’est déclaré dans un hangar à l’arrière de l’épicerie de M. A-C. Trempe, rue du Roi, et s’est communiqué bientôt à l’épicerie, qui fut détruite complètement.

Puis les flammes atteignirent le grand magasin de M. L.-T. Trempe, l’établissement de M. Lizotte; la pharmacie de M. Émile Chevalier, les dépendances de M. le juge Bruneau, rue Georges.

On croit que l’incendie a été allumé par des fils en mauvais état. Les dommages subis par M. A.-C. Trempe s’élèvent à $13,000 qui couvrent particulièrement des assurances au montant de $6,000. L’École technique de M. Tétreault a été détruite; elle n’était pas assurée. M. M.-A. Baril a perdu ses meubles.

Les pompiers de Montréal

Montréal a envoyé des secours. Vers 10h.30, une équipe est partie par convoi spécial de la gare du Grand Tronc. Elle était composée de huit hommes et emmenait avec elle la puissante pompe à vapeur de la caserne #22 et le fourgon à boyaux de la caserne #7.

Un message téléphonique était arrivé chez le chef Tremblay à 6 heures du matin, pour lui demander du secours, mais on téléphona un peu après que le feu était maîtrisé. Il n’en était rien car vers 9 heures 3, un nouveau message demandait instamment des secours, et le chef donna les ordres nécessaires.

voiture de pompier

Pompiers sur un véhicule à incendie, vers 1925. Source de la photo : Archives de la ville de Québec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>