Des nouvelles pas fraîches

Incendie à Cabano

Incendie à Cabano

Cabano ravagé par un incendie

(tiré de La Presse, 9 mai 1950, édition du soir)

9 mai 1950. La situation à Cabano s’aggrave de heure en heure. Les Chemins de fer nationaux y ont envoyé des trains spéciaux de la Rivière-du-Loup et d’Edmuston. Des pompiers de ces deux villes, ainsi que de la Rivière-Bleue, sont allés au secours.

Les honorables Antoine Rivard, solliciteur général, et J.D. Bégin, ministre provincial de la colonisation, prennent toutes les mesures de secours pour Cabano.

L’incendie de Cabano gagne sans cesse de terrain. Il s’est déclare vers 10 heures ce matin. À 2 heures 45 cet après-midi, il avait détruit 150 habitations ou bâtisses plus considérables, parmi lesquels 3 hôtels, et s’attaquait au couvent du village.

L’incendie aurait été allumé par une étincelle de l’incinérateur de la scierie Pelletier. 100 pompiers de diverses municipalities de Québec, Nouveau-Brunswick et Maine sont venus se joindre aux villageois et aux volontiers des paroisses voisines pour combattre l’incendie.

M. Émilien Morin, maire du village de Cabano, à 50 milles de Rimouski, a aujourd’hui ordonné à toute la population de ce village de quitter les lieux. M. Morin a demandé aussi l’aide de l’armée canadienne et de la Croix-Rouge.

MM. Luc Simard et René Viel, du poste de radio CJFP de la Rivière-du-Loup, se sont rendus à Cabano. Ils sont munis de postes émetteurs.

Le village compte environ 3 mille habitants (d’après le Canada ecclésiastique, la paroisse de Cabano en compte 3212). Il est situé près de la frontière du Nouveau-Brunswick, Rivière-du-Loup, Notre-Dame-du-Lac, Madawaska, Squatteck, Edmonston, tous des endroits près de la voie ferrée du Témiscouata, ont envoyé des homes combattre l’incendie.

Selon les témoins, la rue Saint-Georges et la rue Saint-Philippe sont détruites, ainsi que la moitié de la rue Désy, la moitié de la rue Principale, sur la grande route de la Rivière-du-Loup à Edmonston. La voie ferrée est restée intacte.

L’honorable Brooke Claxton, ministre de la défense nationale, a annoncé à la Chambre des communes que l’armée sera envoyée au secours du village incendié.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>