Des nouvelles pas fraîches

Pilule contre l’impuissance

Pilule contre l’impuissance
Finie l'impuissance
Une pilule contre l'impuissance au Québec

Des Québécois impuissants pourraient bientôt connaître une révolution sexuelle : une pilule qui provoque une érection en 20 minutes devrait être mise en marché au printemps 1998.

Trois médicaments, encore au stade des tests, promettent la fin des désagréments des thérapies classiques contre l'impuissance, ont expliqué des médecins réunis au National Institute of Health des États-Unis.

Le Viagra de Pfizer bloque une enzyme se trouvant surtout dans le pénis, qui brise un composé appelé GMP, produit durant la stimulation sexuelle. Contrairement aux drogues injectées, le Viagra ne cause pas d'érection sans stimulation sexuelle.

La semaine dernière, la Food and Drug Administration a promis une évaluation rapide du Viagra, ce qui pourrait entraîner une sortie en avril aux États-Unis et l'année suivante au Canada.

Le Viagra était au départ conçu pour les troubles cardiovasculaires, mais les recherches ont bifurqué vers le traitement de l'impuissance. Un patient sur dix s'est plaint d'effets secondaires bénins, comme des maux de tête ou des rougissements.

Entre 10 et 20 millions d'Américains souffrent d'impuissance à un moment de leur vie, dont 80 % à cause d'une maladie, notamment le diabète et les affections cardiovasculaires qui diminuent le flot sanguin, selon le docteur Irwin Goldstein, de l'Université de Boston.

Des troubles psychologiques ainsi que les effets secondaires de certains médicaments sont aussi en cause.

(la nouvelle publié dans La Prense de 29 octobre 1997).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>