Des nouvelles pas fraîches

Grève des télégraphistes

Grève des télégraphistes

Grève des télégraphistes

Tout une sensation a été créée, ce matin, le 24 septembre 1917, à Montréal, à la nouvelle que les employés de la Great Northwestern Telegraph Company allaient se mettre en grève aujourd’hui. Et, en effet, à 11 heures précises, cet avant-midi, tous les employés de la compagnie, à Montréal, comprenant opérateurs, jeunes filles, clavigraphes et télégraphistes préposés aux lignes, en tout environ cent quinze personnes, ont quitté l’ouvrage tant aux bureaux généraux de la compagnie, rue Saint-François-Xavier, que dans les bureaux des journaux.

Il en a été de même dans toutes les villes du Canada où la Great Northwestern Telegraph Co a des bureaux, de sorte que la grève est générale. Cette grève prend une importance capitale à cause de la Première guerre mondiale.

Cette décision a été prise à la suite du refus d’accepter le jugement du tribunal d’arbitrage, institué il y a quelques mois, pour se prononcer sur les demandes que les employés de la Great Northwestern Co lui ont faites. Le tribunal, après la consultation des deux parties, décida que la compagnie devait donner à ses employés l’augmentation demandée, et qui s’élevait de dix à quinze cents.

Appareil telegraphique

Appareil telegraphique

Appareil télégraphique de l’époque. Source de la photographie : musee-horlogerie-aliermont.fr

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>