Des nouvelles pas fraîches

Perron acquitté

Perron acquitté

Gilles Perron acquitté du meurtre de sa femme

L’ex-réalisateur Gilles Perron est maintenant un homme libre

Accusé du meurtre de sa femme Michèle, poignardée à mort le 15 décembre 1987 à l’intérieur de son auto stationné derrière la polyclinique Concorde de Laval où elle travaillait, Perron a reçu un verdict d’acquittement de la part de jury, composé de six hommes et six femmes

Cet homme de 51 ans, accompagné de sa fille Isabelle et, peu après le verdict, de son fils Sylvain, a fondu en larmes devant le juge Réjean Paul, de la cour Supérieure du Québec.

« Enfin, c'est fini pour ma famille et pour moi », a-t-il été capable de dire, la voix étouffée par des sanglots, tout en s’empressant de quitter le Palais de justice de Montréal.

Condamné à la prison à perpétuité au terme de son premier procès, à la fin de 1989, Perron en était à son deuxième procès, ordonné par la Cour d'appel et entamé le 27 avril dernier, en présence d'un nouveau procureur de la Couronne, Me André Vincent, et des deux avocats de l'accusé, Mes Daniel Rock et Jean Dury.

Perron aura été incarcéré durant 27 mois avant de recouvrer sa liberté, en décembre 1991, dans l'attente de son deuxième procès. Il a d'ailleurs déjà indiqué son intention de poursuivre le ministère public pour les dommages subis depuis la tenue de son premier procès.

Il a quitté la Société Radio-Canada, son employeur depuis le début des années 70, en obtenant une prime de séparation de 100000$, il y a quelques semaines à peine.

(Texte publié dans la Presse le 16 mai 1992)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>