Des nouvelles pas fraîches

Funérailles à Dorion

Funérailles à Dorion

Funérailles des victimes

19 corbillards, 22 landaus de fleurs et des centaines d’automobiles

Un long cortège formé de 19 corbillards, 22 landaus de fleurs et des centaines d’automobiles, s’est mise en route, hier après-midi (11 octobre 1966), de la Cité des Jeunes, à Vaudreuil, où venaient d’avoir lieu les funérailles des 19 jeunes gens tués vendredi soir dans la tragédie de Dorion, survenue le 7 octobre 1966, quand un autobus scolaire s’engage sur un passage à niveau croisant la rue Saint-Charles et entre en collision avec un train de marchandises. 19 élèves et le chauffeur sont tués, une vingtaine d’élèves sont blessés.

Le triste défilé, en cours de route, s’est réparti selon les cimetières paroissiaux où allaient être déposés les restes de chacun d’eux. Sept ou huit corbillards et leurs suites ont précisément emprunté la même artère et se sont engagés dans le passage à niveau de la rue Saint-Charles, où, quatre jours plus tôt, les victimes avaient trouvé la mort.

L’un d’eux a dû s’arrêter lorsque les barrières se sont abaissées pour laisser passer un convoi. Tout comme vendredi soir, ce train à peine passé, un autre est immédiatement apparu, roulant en sens contraire. Les barrières ne se sont relevées que lorsque la voie fût libérée.

Une foule évaluée à environ 2500 personnes s’est rendue, malgré la pluie et la boue, à la Cité des jeunes pour assister aux obsèques qui avaient lieu dans le gymnase de l’institution. Il n’y avait pas de place pour tout ce monde, et une bonne moitié des gens ont dû rester dehors, sous la pluie, pendant qu’à l’intérieur était chanté le service funèbre.

Plusieurs éminents personnages religieux et civils étaient présents aux funérailles, dont Son Ém. le cardinal Léger, archevêque de Montréal, de même que les curés ou vicaires de la plupart des paroisses environnantes.

Il y avait également les maires des municipalités de la région, dont MM. Jean Drapeau, de Montréal ; Jean-Charles Vallée, de Dorion ; et Gilles Brouillard, de Vaudreuil.

Le premier ministre du Québec, M. Daniel Johnson, était représenté par M. Marcel Masse, ministre d’État à l’éducation, et le premier ministre du Canada, M. Lester B. Pearson, par M. Léo Cadieux, ministre associé à la Défense.

(C’est arrivé le 11 octobre 1966)

Accident de Vaudreuil

Accident de Vaudreuil

Accident de Vaudreuil. Photographie de l’époque

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>