Des nouvelles pas fraîches

Fossiles dans l’Arctique

Fossiles dans l’Arctique

Découverte de fossiles dans l’Arctique

Un scientifique d’Ottawa, Stephen Cumbaa, vient de découvrir dans l’Arctique canadien des fossiles marins vieux de 400 millions d’années, là où les experts affirmaient qu’on ne pourrait rien trouver.

Et ce sont des fossiles complets de poissons qu’a mis au jour l’équipe canado-allemande : un petit requin, un poisson doté de poumons qui respirait hors de l’eau, un poisson doté d’une carapace, un poisson à nageoires rayées, tous des ancêtres des quelque 23 mille espèces de poissons vivant aujourd’hui.

« L’importance de cette découverte réside dans le fait que nous ayons un si grand nombre d’espèces différents au même endroit », explique Stéphen Cumbaa, scientifique au musée de la nature.

(Cette nouvelle a été publiée le 2 septembre 1995).

Fossile – c’est quoi ?

Est fossile toute trace d’un animal ou d’une plante qui est restée imprégnée dans les dépôts sédimentaires de l’écorce terrestre. À la font du grand glacier, la mer de Champlain a recouvert les Basses-Terres du Saint-Laurent. Elle peut, en quelque sorte, être considérée comme l’ancêtre du Saint-Laurent et du lac Champlain. Y vivaient, entre autres, des crustacés qui ont fossilisé son fond et les terrasses des Montérégiennes.

Sur l’île d’Anticosti, à l’entrée du golfe du Saint-Laurent, on a répertorié plus de 600 espèces de fossiles. Le musée municipal de Port-Menier en expose différents types, tels des crinoïdes, des brachipodes, des cnidaires.

Pour sa part, le parc national de Miguasha, en Gaspésie, est considéré comme le site fossilifère le plus exceptionnel du monde et a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO en 1999. Un musée accueille les visiteurs qui sont invité.s à se promener sur le site..

Datant de 380 millions d’années, la formation géologique d’Escuminac remonte à la période du dévonien ou « âge des poissons ». Le site de Miguasha doit son importance au fait qu’on y trouve, en état exceptionnel de conservation, une grande concentration de fossiles de poissons à nageoires charnues, ancêtres des premiers vertébrés terrestres respirant de l’air, comme nous.

fossiles arctiques

Fossiles (ammonite). Source de la photographie : cs4fn.org/biology/evolutionprediction.php.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *