Des nouvelles pas fraîches

Des universités s’écroulent

Des universités s’écroulent

Misère dans les universités québécoises

C'est la misère noire dans les universités québécoises qui souffrent d'un grave problème de sous – financement, voici un rapide survol de la situation:

Le nombre d'étudiants universitaires à plein temps par professeur ne devrait pas dépasser seize, selon la plupart es experts. L'Ontario se situe en plein dans cette norme. Au Québec, il y a plus de 20 étudiants par professeur. La qualité de la recherche et de l'enseignement en souffrent.

Le Québec arrive loin derrière toutes les autres régions canadiennes, y compris les Maritimes, en ce qui concerne les laboratoires de facultés de génie : à peine plus de quatre mètres carrés d'espace par étudiant, contre près de six en Ontario !

Les bibliothèques des universités québécoises font pitié. Il y a deux ans, on estimait que le nombre de documents par étudiant se situait à 105 au Québec, contre 154 en Ontario. À la même époque, pour chaque dollar dépensé au Québec pour l'achat de documents, l'Ontario, consacrait 1,70 $. Tout porte à croire que l'écart s'est maintenu depuis, et peut-être aggravé.

Les finances des universités québécoises sont tellement déplorables qu'on peut parler, dans plusieurs cas, d'insolvabilité technique. Leur déficit accumulé joue dans les 150 $ millions.

Elles n'ont d'autre choix que de rogner les services. Elles n'embauchent pratiquement plus.

Note du GrandQuebec : la nouvelle a été publiée dans La Presse, le 26 octobre 1989. Est-ce qu'aujourd'hui la situation s'est amélioriée?

1 commentaire

  1. ROBERT BEAUSOLEIL

    2013/12/29 at 11:09

    JE NE SUIS PAS ETUDIANT MAIS MARTINE DESJARDINS ANCIENNEMENT DE LA FEUQ AVAIT RAISON…COUPONS LA MOITIE DES POSTES DE POUSSEUX DE CRAYONS ET PITONNEUX D`ORDINATEURS QUI ONT DES POSTES AUX TITRES RONFLANTS ET DES SALAIRES MIROBOLANTS…ASSISTANTS VICE-RECTEUR ADJOINT ASSOCIÉ A…. 150,000$/AN AVEC SECRÉTAIRE ET COMPTE DE DEPENSES. CECI A DES CENTAINES DÈXEMPALIRES DANS TOUT LE QUÉBEC….ILS POURRAIENT MEME DIMINUER LES FRAIS DE SCOLARITÉ POUR LES QUEBECOIS

    DE PLUS, IMPOSER AUX ETUDIANTS ETRANGERS DU QUÉBEC CE QU`IL EN COUTE VRAIMENT….ON VERRAIT BEAUCOUP MOINS D`AMERICAINS DANS LE GHETTO MCGILL OU ILS FONT LE TROUBLE A CHAQUE PERIODE D`INITIATION (FOI D`UN ANCIEN REPARTITEUR DE LA POLICE DE MONTREAL

    EN FINISSANT, COMME DANS L`ARMEE, EXIGER DES MEDECINS COMME CONDITION D`ENTRÉE QU`ILS EXERCENT PENDANT 10 ANS SINON ILS PAIENT L`INTÉGRALITÉ DE LEURS FRAIS TANT DE SCOLARITE QU`AFFRENTS ADDITIONNÉS DE 15% DE FRAIS D`ADMINISTRATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>