Des nouvelles pas fraîches

Emile Maupas tué

Emile Maupas tué

Emile Maupas tué

Émile Maupas est tué par une explosion de dynamite

Le célèbre athlète canadien – français, Émile Maupas, directeur du centre d’entraînement de culture physique qui porte son nom, à Val-Morin, a été tué presque instantanément ce matin (21 septembre 1948), lors d’un tragique accident survenu dans les limites de son camp.

Avec deux autres hommes, il était à effectuer des travaux de dynamitage dans les petites chutes où se déverse le lac qui avoisine son camp afin d’enrayer les inondations qui, chaque printemps, menaçaient sérieusement son établissement. Après avoir placé une forte charge de dynamite sous une énorme pièce de roc, il s’éloigna de quelques centaines de pieds avec ses deux compagnons de travail, MM. Poitras et Richard.

Les trois hommes attendirent alors pendant plusieurs minutes l’explosion qui devait normalement se produire, mais celle-ci tardant évidemment trop à éclater, le vétéran lutteur s’approcha de nouveau de l’endroit où il avait placé la charge, convaincu que la mèche du détonateur, pour une raison ou pour une autre, s’était éteinte.

L’explosion funeste

Au moment même où il se penchait au-dessus de la petite cavité où se trouvait la dynamite, celle-ci fit soudainement explosion, le projetant à une quinzaine de pieds dans les airs et le laissant retomber parmi les débris de roc. L’un de ses compagnons, M. Charlie Richard, courut aussitôt vers le camp, d’où il se rendait quelques minutes plus tard à Val-Morin. pour alerter le Dr Édouard Millette, de Sainte-Adèle.

A l’arrivée du Dr Millette, toutefois, ce dernier ne put que constater la mort de l’athlète, qui gisait inanimé à quelques pas seulement de l’endroit où il avait été affreusement brûlé à la figure par l’explosion et mortellement blessé par les débris de toutes sortes qui lui avaient mutilé le corps à plusieurs endroits.

EÉmile Maupas s’était rendu célèbre à l’époque grâce à ces méthodes d’entraînement qui avaient permis à plusieurs lutteurs, dont Yvon Robert et Larry Moquin, de connaître le succès.

(Texte, publié le 22 septembre 1948 dans La Presse)

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>