Des nouvelles pas fraîches

Diplômes aux femmes

Diplômes aux femmes

53% des diplômes aux femmes

Les femmes ont décroché 53% des diplômes décernés dans l’ensemble du réseau universitaire québécois, l’an dernier. Très majoritaires parmi les diplômés du premier cycle, elles ont réalisé des progrès marqués au niveau de la maîtrise. Mais au troisième cycle (doctorat), elle traînent encore très loin derrière les hommes.

C’est ce qui ressort d’une recherche menée par La Presse auprès des sept institutions du réseau universitaire: Université de Montréal (École des Hautes Études Commerciales et Polytechnique), Université McGill, Université Laval, Concordia, Université du Québec (incluant toutes ses constituantes et institutions affiliées), Université Bishop et Sherbrooke.

Si on exclut ses deux grandes écoles affiliées – HEC et Polytechnique, – l’Université de Montréal est celle qui présentait en 1987 le plus fort contingent de femmes diplômées, soit 3 535, suivie de près par l’Université McGill avec 3 215. Elle est aussi la seule où les femmes sont en majorité, non seulement parmi les bacheliers, mais aussi au deuxième cycle (maîtrise). Un doctorat sur trois décerné l’an dernier à l’Université de Montréal est allé à une femme.

(C’est arrivé le 8 mars 1988)

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>