Des nouvelles pas fraîches

La dictée de Bernard Pivot

La dictée de Bernard Pivot

La dictée de Bernard Pivot

Un animateur culture français, Bernard Pivot, a lancé l’idée d’une dictée à la télévision, pour répandre l’amour des lettres à son auditoire international. Cette idée a été reprise par plusieurs autres animateurs. On vous propose le texte d’une de ces dictées de Bernard Pivot pour votre intérêt:

La Loire

Elle coule, roule, s’enroule, la Loire, tendre ou impétueuse, entre vals et près. Ni les donjons qui s’y sont reflétés, ni les gentes dames qui s’y sont mirées, ni les amoureux qui y ont canoté n’ont réussi à la canaliser.

Est-il né, celui qui, ès qualités, la domptera? Troublante maîtresse ou fascinante traîtresse qui nul n’apprivoise, la Loire affouille son lit en tourbillonnant… Tantôt elle serpente, sauvage, inondant les champignonnières, effrayant les martins-pêcheurs, charriant tout sur son passage. Tantôt, empreinte d’une douceur tout angevine, elle caresse les vignobles effleurant quelque(s) cep(s) tortu(s) et berce les gaba(r)res et les plates.

Dictée pour les plus avancés

Regardez, dans les eaux ligériennes, l,alose nacrée, l’ablette et barbeau, les hideuses lamproies et les sandres filer vers les gammares séchés et autres appâts lancés par les pêcheurs assis sur des perrés.

Sur quelque mille kilomètres, du mont Gerbier-de-Jonc jusqu’à la mer, admirez, au-dessus des remous, le vol des aigrettes et des grèbes huppés; voyez, sur les lieux plains, les alluvions accumulées mais, surtout, gardez-vous d’emprunter les bancs de sable.

Méfiez-vous encore des crues qui envahissent les chemins de halage. Réfugiez-vous plutôt près des coteaux, dans une habitation troglodytique. Car perfide est la Loire : mieux vaut découvrir ses appas du haut des levées que d’être trop à ses pieds.

(La Presse. Texte publié le 13 novembre 1996)

Fantasy_Art_Valence_Sketch_Drawing

Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. VERNEUIL

    2017/05/24 at 8:24

    Lors d’un salon, pour un concours sur le Stand d’une revue connue, j’ai eu l’opportunité de jouer avec quelques personnes, à « la dictée de Pivot » sur La Loire. Or, un mot m’a interpellé : près, dans entre vals et prEs, est-ce bien un accent grave comme indiqué ? car je n’ai pas trouvé ce mot en tant que nom commun, je ne connais que les prés ou les prairies…. Merci de me donner la véritable orthographe de ce mot PRES. J’ai également noté une faute d’accent avec l’alose, qui est noté avec une virgule : l,alose ! Là encore il s’agit d’une faute de frappe ; c’est pourquoi je m’interroge sur les PRES du début de la dictée….. Merci par avance pour votre réponse, et pour signaler les éventuelles erreurs. JDV

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>