Des nouvelles pas fraîches

Erreur d’accouchement

Erreur d’accouchement

13 millions pour une erreur d’accouchement

Un couple du bas du fleuve vient d’obtenir un dédommagement de 13$ millions pour une erreur médicale survenue au moment de la naissance de leur fils, en avril 1979.

Ce montant consenti par une compagnie d’assurances, à la suite d’un règlement hors cour à portée historique est la plus grosse somme jamais versée au Québec pour une erreur médicale. « Mon médecin trouvait que j’étais en retard et on a décidé de me faire entrer à l’hôpital pour un déclenchement », raconte la mère du jeune Thierry, un enfant handicapé, âgé de 7 ans.

Bien que ni la patiente, ni le bébé ne réagissaient aux médicaments déclencheurs de contraction, on continua le processus. Après avoir accouché la femme par césarienne. On a dû réanimer l’enfant qui ne respirait plus.

Le bébé a repris connaissance, mais des tests démontrèrent plus tard que des cellules au cerveau avaient été détruites. Son intelligence était intacte, mais sa motricité et son élocution restèrent traumatisées. C’est la paralysie cérébrale.

Six ans plus tard, la partie adverse proposa un règlement hors cour aux parents qui réclamaient au départ 2 millions : une offre de rente à vie minimum de 5 millions, pouvant aller jusqu’à 13 millions si l’enfant vit jusqu’à 70 ans.

Ce règlement échelonné garantit environ 2000$ par mois et à partir de l’âge adulte, un salaire annuel de 30 mille et certains avantages sociaux.

(C’est arrivé le 5 novembre 1986).

Accouchement

Accouchement

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>