Des nouvelles pas fraîches

Bienvenue, mon général !

Bienvenue, mon général !

Bienvenue, mon général !

Aujourd’hui, le 12 juillet 1944, le général de Gaulle, président du Comité français de la Libération nationale, est descendu de son avion, à l'aéroport de Dorval, quelques minutes après midi et demi. Il était accompagné du général Béthouard, II a adressé le salut militaire à la foule de civils, de militaires, d'aviateurs et de marins.

Puis il s'est avancé vers le drapeau français hissé à son arrivée. Les assistants ont entonné la Marseillaise. Son honneur le maire de Montréal, M. Adhémar Raynault, a ensuite serré la main au général de Gaulle pour lui souhaiter la bienvenue. L'illustre visiteur a ensuite reçu l'accueil du vice-maréchal de l'air Adélard Raymond, du capitaine J.E.W. Oland, du lieutenant-colonel Kippen, représentant respectivement l'aviation, la marine et l'armée canadiennes.

Le général de Gaulle a passé en revue deux groupes d'aviateurs français à l'instruction au pays; le premier était revêtu de l'uniforme bleu, le second de l'uniforme kaki.

Le général a aussi passé en revue un détachement de 100 aviateurs canadiens, commandé par le chef d'escadrille Langlois.

De Dorval le général de Gaulle et ses hôtes se rendaient à l'hôtel de ville de Montréal, où il a signé le livre d'or.

La visite du général de Gaulle à Montréal a été brève. Elle n'a duré que quelques heures. Descendu à 12 h. 45 à Dorval du puissant avion américain à quatre moteurs qui l'a conduit d'Algérie à Washington, puis de Washington à New York, à Ottawa, à Québec, et enfin à Montréal, il repartait à quatre heures.

Son passage en trombe à Montréal laissera quand même de profonds souvenirs chez tous ceux qui l'ont entendu, qui ont eu l'occasion de lui serrer la main.

Au moment de remonter dans l'avion, le chef de la résistance française à l'extérieur, a remis au premier ministre de la province de Québec, l'hon. Adélard Godbout, le message de gratitude et de confiance que voici:

«Au moment de quitter le Canada, je tiens à vous exprimer, monsieur le premier ministre, mes vifs remerciements pour l'accueil que vous-même, les membres de votre gouvernement et la population canadienne avez voulu me réservé.  Nous avons trouvé à Ottawa, à Québec, à Montréal la confirmation de l'amitié et des liens qui existent entre nos pays… »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>