Des nouvelles pas fraîches

«Délogeons les Mohawks !»

«Délogeons les Mohawks !»

Le maire d'Oka demande à la SQ d'intervenir pour déloger des Mohawks d'un parc.

Le maire du village d'Oka, M. Jean Ouellette, a ignoré l'appel au calme lancé par le ministre des Affaires autochtones du Québec, M. John Ciaccia, et a demandé à la Sûreté du Québec de déloger les Mohawks traditionnalistes qui occupent un parc de la municipalité.

Visiblement irrité par la crise stagnante qui secoue la petite communauté de 1500 personnes depuis plus de trois mois, le maire Ouellette a affirmé que le ministre « ne connaît pas ses dossiers » et a rejeté la suggestion de reporter ailleurs l'aménagement d'un terrain de golf projeté par la municipalité sur des terres revendiquées par les Mohawks.

Pour leur part, les Mohawks traditionnalistes qui ont érigé des barricades aux extrémités d'un chemin qui traverse le parc occupé, ont soutenu qu'ils ne bougeraient pas et ont réitéré leur demande de rencontre avec le premier ministre du gouvernement fédéral, Brian Mulroney.

Alors que des hommes aux visages masqués par des foulards, vêtus de combinaisons militaires, observaient la scène de loin, une porte-parole des Mohawks, Mme Ellen Gabriel, a déclaré que les occupants ne déclencheraient pas de violence si la police intervenait.

Mme Gabriel a justifié la présence d'armes sur les lieux, en affirmant que les Mohawks défendraient le territoire qu'ils considèrent comme le leur.

(Texte publié dans La Presse le 10 juillet 1990)

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>