Des nouvelles pas fraîches

Une énorme machine

Une énorme machine

Une énorme machine

La Commission des écoles catholiques de Montréal est un machine très complexe. Elle gère 154 écoles primaires et secondaires, des plus pauvres aux plus riches. Elle couvre le territoire de six municipalités dont Montréal. Elle a un budget annuel de 625 millions et son parc immobilier est évalué à environ un milliard et demi de dollars.

Elle embauche 9926 employés réguliers et 17 262 occasionnels. Elle dessert 88 mille élèves au secteur jeune, 27 mille à l’éducation des adultes et 5 mille en formation professionnelle.

C’est la plus grosse commission scolaire au Québec. La plus politisée, aussi. Demain, ce sont les élections scolaires et trois partis politiques se font la lutte dans 21 circonscriptions.

Mais peu de gens prennent la peine d’aller voter : à peine 15 pour cent en 1990. Pourtant, les enjeux sont de taille et la CECM est confrontée à d’énormes problèmes dont un taux de décrochage effarant : 46 pour cent des élèves ne terminent pas leur secondaire. La disparité socio-économique entre les écoles et le caractère multiethnique de la clientèle rend la tâche encore plus difficile.

(Texte paru dans la Presse le 19 novembre 1994)

rue de la commune

Rue de la Commune

Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>