Des nouvelles pas fraîches

Collision de 2 trains en Ontario

Collision de 2 trains en Ontario

Collision de 2 trains à Drocourt, en Ontario

Dix-neuf personnes au moins perdent la vie dans ce terrible accident – Scènes indescriptibles – Horreurs du désastre

Parry Sound, Ontario – La Commission fédérale des chemins de fer et de la Canadien National devaient, pensait-on, ce matin, commencer aujourd’hui des enquêtes pour déterminer les responsabilités concernant la collision d’hier, le 20 mars 1929, entre deux trains du Canadien National, à Drocourt, en Ontarioé 627 milles de Montréal.

Dix-neuf personnes ont perdu la vie, dans cette collision, neuf ont été blessées, et plusieurs autres manquent encore à l’appel. Il faut aussi compter une autre enquête, celle du coroner.

Il s’agit du plus grand désastre ferroviaire du Canada, depuis 1910, et des scènes d’horreur indescriptibles sont signalées par des témoins oculaires.

Une fasse interprétation des ordres serait la cause du désastre. Quand la collision s’est produite, les wagons des bagages des deux trains ont été télescopés et un wagon de colons prit feu. Ce furent les occupants de ce wagon qui subirent les plus grandes pertes et plusieurs voyageurs furent brûlés vifs. Les cadavres calcinés des morts ont été transportés dans un établissement de pompes funèbres. Les mécaniciens des deux trains ont échappé à la morté Paul Gauvreau, du train allant vers Toronto, a eu les deux jambes cassées et M.V. Alexander, mécanicien du train filant vers l’ouest, souffre seulement de blessures légères.

L’horreur de la collision entre deux trains du Canadian National, à Drocourt, a été décrite par un jeune Américain, Harold Nelson, qui a vu de très près le wagon démoli des colons servir de bûcher à son jeune frère. Celui-ci s’était endormi. Après un essai infructueux pour pénétrer dans le wagon, M. Nelson se tint à côté et surveillait le progrès des flammes. Il souhaita que son frère fût mort avant d’être horriblement brûlé. Cdes deux jeunes gens, fils de M. John M. Nelson, membre du Congrès des Etats-Unis pour Wisconsin, se rendaient de Washington en Alberta pour travailler sur le ranch de leur père à Spring Coolie.

Note : Plus tard, on a retrouvé deux personnes qui, pensait-on, avaient péri dans l’accident.

(C’est arrivé le 20 mars 1929).

Voir aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>