Des nouvelles pas fraîches

CN conquiert le continent

CN conquiert le continent

 Le CN conquiert le continent

Dans une mégatransaction évalué à 19 millards de dollars US (28 millards de dollars canadiens à l’époque) le Canadien National entend fusionner avec l’américain Burlington Northern Santa-Fe (BNSF) pour créer le plus important chemin de fer en Amérique du Nord, dont le siège social sera à Montréal, mais dont le véritable contrôle risque de faire sourciller des nationalistes canadiens.

La nouvelle société issue de ce mariage – les Chemins de fer de L’Amérique du Nord (CFAM) – sera un collosse à tous points de vue, avec des revenus combinés de 12,5 millards US (18,5 millards canadiens), 67 mille employés et un réseau ferroviaire de 83 mille kilomètres couvrant le Canada d’un océan à l’autre et tout le territoire américain à l’ouest de la rivière Mississippi.

L nouveau-né aura une valeur boursière de 19 milliards US, selon le cours des titres des deux entreprises vendredi dernier.

En conférence de presse, le 21 décembre 1999, le président du CN, Paul Tellier, a qualifié la transaction de « gagnante » pour tout le monde, inculant les actionnaires des deux transporteurs, leurs clients, les employés et même le pays en entier.

Avec un réseau élargi, M. Tellier espère récupérer le trafic perdu aux camionneurs au fil des ans. L rail a vu sa part de marché passer d’environ 33% en 1960, à 12%, en 1999.

(Texte publié dans La Presse, le 21 décembre 1999).

chemin de fer plaza

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>