Des nouvelles pas fraîches

L’assurance-chômage – mode de vie

L’assurance-chômage – mode de vie

L’assurance-chômage est devenue un mode de vie pour trop de Canadiens

L’assurance-chômage est devenue un mode de vie pour un trop grand nombre de Canadiens, et ce système a besoin de changements radicaux, soutient un groupe d’experts indépendants.

De plus en plus de gens s’accordent à dire que l’actuel régime d’assurance-chômage est hors de contrôle, ou à tout le moins manipulé par plusieurs participants – employeurs autant qu’employés, écrit l’un des membres du groupe, l’universitaire Christopher Green, dans le rapport publié le 18 avril 1994 par l’Institut C. D. Howe.

S’il n’en tenait qu’à M. Green, les chômeurs vivant dans des régions à fort taux de chômage n’auraient pas droit à des prestations prolongées, ne pourraient pas retirer plus de 80 semaines d’assurance-chômage à l’intérieur d’une période de cinq ans et recevraient des remboursements d’impôts plus élevés s’ils gagnaient un revenu faible.

Ensemble, ces changements pourraient épargner deux milliards par an en moyenne, assure le professeur d’économie de l’université McGill qui s’est déjà penché sur les changements à l’assurance chômage dans les années 1970.

M. Green reconnaît que si ses propositions étaient appliquées, plusieurs personnes perdraient leurs prestations, surtout les habitants de régions à taux de chômage élevé qui touchent souvent des chèques d’assurance-chômage.

Ces changements pourraient les inciter à se trouver des emplois à long terme ou à déménager dans d’autres régions du pays, soutient M. Green.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>