Des nouvelles pas fraîches

Chemin de fer Massawippi

Chemin de fer Massawippi

Le chemin de fer Massawippi

Le Pionnier de Sherbrooke, 3 novembre 1871

Le premier convoi de passagers est venu à Sherbrooke, mercredi dernier, à quatre heures de l’après-midi. Il y avait deux chars remplis de passagers, dont la plupart étaient des citoyens de cette ville, qui étaient allés rencontrer ce convoi à Lennoxville. Le Colonel Pomroy, l’un des principaux promoteurs de ce chemin était aussi à bord. À la gare de cette ville, il y avait une grande foule de citoyens, venus avec empressement pour saluer l’arrivée de ce premier convoi. Ils l’accueillirent par des hourras enthousiastes, marque évidente de l’importance de cette ligne pour notre ville.

Le même soir, ce convoi a pris à bord les passagers du Grand Tronc se dirigeant vers Boston par la nouvelle ligne, et la jonction se fera dorénavant ici, malgré les prédictions sinistres des bons habitants de Lennoxville. Ainsi, l’on peut maintenant aller de Sherbrooke à Boston en droite ligne, sans même changer de chars. Les convois de passagers quittent cette ville à 7:15 du soir et 4:15 le matin, après l’arrivée des convois de Montréal dus ici à ces heures.

Les préparatifs sont maintenant presque terminés et les travaux se poursuivent avec la plus grande activité pour rendre le terminus digne de l’importance de cette ligne. Ces travaux sont considérables. C’est une bonne aubaine pour notre ville, qui possédera bientôt aussi le terminus du chemin International de St. François et Mégantic, la ligne la plus courte pour aller aux Provinces maritimes. Comme nous l’avons déjà dit, le chemin Massawippi qui s’étend sous ce nom jusqu’à la frontière, près de Stanstead, appartient à une compagnie canadienne ; mais il est loué pour l’exploitation à la compagnie du chemin connue sous le nom de Connecticut & Passumpsic Rivers Valley Railway.

Au Colonel Pomroy, de Compton, Président de la Banque des Cantons de l’Est ; à Sir. A. T. Galt, notre habile député aux Communes ; à l’Hon. J. H. Pope, notre nouveau Ministre de l’Agriculture ; à l’Hon. J. S. Sanborn, notre habile Sénateur ; à C. C. Colby, Ecr, M. P. pour Stanstead, et à bon nombre d’homme à chemin de fer, amis du progrès, revient l’honneur d’avoir, en aussi peu de temps, doté de cette ligne cette partie importante de notre District et surtout notre prospère petite ville.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>