Des nouvelles pas fraîches

Prochain chef conservateur?

Prochain chef conservateur?

Quel sera le prochain chef conservateur

Inutile de dire que la démission de M. Camillien Houde comme chef du parti conservateur provincial, démission officiellement annoncé hier, le 19 septembre 1932 dans les journaux et à laquelle d'aucuns s'attendaient depuis déjà quelque temps, est le grand sujet de conversations aujourd'hui rue Saint-Jacques (à Montréal), ainsi que dans tous les cercles conservateurs. Y aurait-il convention dès cet automne pour le choix d'un successeur à l'ancien député de Sainte-Marie ou simplement élection, pour le moment, d'un chef sessionnel de l'opposition?

Tel est ce qui sera discuté à un caucus que M. C.-E. Gault, lui-même chef sessionnel l'an dernier, doit convoquer sous le plus court délai possible. Nous sommes informés, en effet qu'il en a déjà donné avis par lettre à tous ses collègues.

Tout indique pour le moment du moins que l'on se contentera de choisir un chef sessionnel de l'opposition lequel serait M. Maurice Duplessis, député de Trois-Rivières, et que l'on verra l'organisation d'une convention pour le choix du chef permanent du parti conservateur pour le printemps prochain seulement.

(Cette nouvelle date du 20 septembre 1932).

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>