Des nouvelles pas fraîches

Charlottetown : c’est non

Charlottetown : c’est non

Charlottetown : c’est non

Le 26 octobre 1992 : L’entente constitutionnelle de Charlottetown est morte, repoussée par six provinces et même par une majorité de Canadiens.

Désavoué très clairement au Québec, à 57% contre 43%, l’accord du 28 août 1992 a été a été rejeté aussi dans toutes les provinces de l’Ouest, de même qu’en Nouvelle-Écosse.

Les sondeurs ne s’étaient pas trompés en prédisant une remontée du NON en Ontario. Jusqu’en toute fin de soirée, le OUI et le NON étaient au coude dans la province de Bob Rae, mais le OUI l’a finalement emporté par moins de 10 mille votes.

Même partiels, les résultats venant de l’Alberta et de la Colombie-Britannique ne laissent pas de doute sur le désaveu très catégorique qu’encaisserait dans l’Ouest un accord pourtant appuyé par l’ensemble des gouvernements au pays, une conséquence de la campagne de Preston Manning du Reform Party et de la prise de position de Pierre Trudeau. En Alberta, le NON l’emportait 60 à 40 pour cent et l’écart était encore plus grand en Colombie Britannique, à 68% contre 32%.

Même les Maritimes n’auront pas échappés à la vague d’opposition à l’accord. Le NON devait l’emporter en Nouvelle-Écosse, surtout à cause des problèmes économiques, une surprise dans cette région du pays, la seule finalement où le OUI a remporté ses victoires, à Terre-Neuve, à l’Îe-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick.

Dans l’ensemble du pays, 55 pour cent des Canadiens votaient NON, tandis que 45% approuvaient l’entente.

(Texte publié dans le Journal de Montréal, le 27 octobre 1992).

quebec blanc et bleu

Québec blanc et bleu. Photo : © S. Keln

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>