Des nouvelles pas fraîches

Québec abolit la censure

Québec abolit la censure

Québec abolit la censure

Aux termes de ce qui est pratiquement une nouvelle version du projet de loi-cadre du cinéma, la censure du cinéma sera complètement abolie au Québec.

Le ministre des Affaires culturelles, M. Denis Hardy, a en effet déposé hier soir, le 11 juin 1975, en commission parlementaire plusieurs dizaines d’amendements de son projet de loi No 1, après que l’Assemblée nationale l’eut adopté en deuxième lecture.

Les amendements, fort nombreux, ne modifient pas l’économie générale du projet de loi-cadre, mais en transforment la portée, à plusieurs égards.

L’innovation la plus inattendue est l’abolition complète de la censure des films.

Le Service d’information et de classification des films devra obligatoirement visionner un film avant sa présentation au Québec, mais devra se contenter de lui coller une étiquette : « pour tous », « pour adultes et adolescents », « réservé aux adultes ».

Tout au plus, le Service d’information et de classification des films pourra-t-il exiger que le film soit précédé d’un avertissement aux spectateurs, s’il juge qu’un film réservé aux adultes est susceptible de choquer des spectateurs.

Le ministre des Affaires culturelles, M. Hardy, a souligné que le projet de loi se conforme ainsi – 13 ans après – aux recommandations du rapport Régis de 1962, en abandonnant  la notion de censure au profit de celle de classement et d’information.

(C’est arrivé le 11 juin 1975)

Censure au Québec

Censure au Québec

Photo : GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>