Des nouvelles pas fraîches

Catastrophe du chemin de fer

Catastrophe du chemin de fer

Huit morts au retour d’une excursion

Huit morts, une quinzaine de blessés! Voilà le bilan de la plus effroyable catastrophe de chemin de fer enregistrée aux environs de Montréal depuis des années.

D'innombrables scènes d'horreur, comme il arrive toujours, accompagnèrent ce désastre.

L'accident arriva, hier soir, le 13 avril 1913, dans la paroisse de Saint-Lambert, sur la voie du Vermont Central faisant partie du réseau du Grand Tronc.

Entre 500 à 600 excursionnistes étaient partis, vers 1 heure de l'après-midi, sur un train nolisé par M. C.C. Cottrell, l'agent d'immeubles bien connu, pour aller visiter Sunlight Park, terrains subdivisés en lots à 5 milles de Saint-Lambert.

C'est au retour que la catastrophe se produisit. La locomotive traînait cette longue suite de wagons en faisant machine arrière; elle allait à une vitesse de 25 à 30 milles à l'heure lorsque le tender, qui la précédait, sauta hors de la voie, par la faute d'un rail défectueux. La locomotive suivit, de même que trois wagons, qui entrèrent les uns dans les autres. C’était la chaudière de la locomotive qui a explosé.

Note finale : L'accident est survenu quelques centaines de pieds avant le raccordement de la voie de New York et contournant la ville actuelle de Brossard, avec la voie principale en provenance des Maritimes. L'accident a fait cinq morts: Martin White, Joseph Lacoste, Walter Strange, Oscar Rochon et Margaret Dear, une fillette âgée de 12 ans seulement.

(Publié dans La Presse, le 14 avril 1913).

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Murielle St-Denis

    2012/06/19 at 3:08

    J’aurais aimé lire les informations sur Brossard depuis l’origine de la Ville, alors que le nom état: St-Lambert annexe, que les rues portaient respectivement les noms de :King-George, Queen Mary et Prince of Wales.

    La rue Queen Mary où je demeurais n’était pas faite, elle n’était qu’arpentée et et les chevaux étaient en liberté totale
    n’étant pas clôturées.

    Lrs enfants allaient dans les champs de Brossard avec les vaches. On cueillait des bonnes petites fraises. On était une des premières familles à aller s’établir là. La vie était belle.
    Murielle St-Denis (747 Queen Mary)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>