Des nouvelles pas fraîches

Casino au pavillon français

Casino au pavillon français

Le casino au pavillon français

Le projet d’implantation de casinos à Montréal et à Charlevoix avance. Le conseil des ministres a en effet tenu compte des recommandations du comité interministériel sur la localisation des casinos et retenu le pavillon de la France de l’Expo-67, devenu le Palais de la civilisation, de l’île Notre-Dame et le Manoir Richelieu de Pointe-au-Pic comme endroits où seront établis ces deux casinos au Québec.

Mme Léa Cousineau, présidente du Comité exécutif de la Ville de Montréal, a confirmé la nouvelle en précisant que Montréal engagera des négociations avec le gouvernement du Québec pour déterminer le coût du loyer qu’elle recevra comme « juste rétribution » pour son Palais de la civilisation dans lequel elle a investi quelque 11,5 depuis 1988.

Pour sa part, Loto-Québec prévoit que le gouvernement du Québec retirera, pour le casino de Montréal seulement, des dividendes de 40 millions par année au début, qui pourraient s’élever éventuellement à 135 millions, selon les possibilités d’expansion du Palais de la civilisation. Quant aux retombées touristiques de l’établissement du casino à Montréal, elles sont évaluées à 64 millions de dollars.

Les hôteliers de la région de Montréal qui avaient plaidé en faveur du Palais des congrès de Montréal comme emplacement du futur casino de Montréal, ne seront pas tout à fait oubliés. En effet, en plus de faire la promotion du casino de Montréal, on mettra davantage l’accent sur les liaisons entre le casino et les principaux hôtels du centre-ville par l’entremise de navettes.

Si le Palais de la civilisation, l’ancien pavillon de la France à l’Exposition internationale 1967, a été retenu comme lieu du futur casino de Montréal, c’est que, selon le gouvernement, il offrait des avantages significatifs, notamment au chapitre de la sécurité. Autrement dit, on croit qu’il sera plus facile de contrôler un édifice sur l’île Notre-Dame que dans le centre-ville.

L’aménagement du casino sera d’ailleurs conçu de manière à éloigner la clientèle non désirée, soit les drogués, les prostituées et les membres du monde interlope. L’aménagement fera aussi l’appel à un système de surveillance et de contrôle sophistiqués et rigoureux, par l’entremise de caméras et de surveillance physique. La direction du casino pourra aussi suivre les opérations de jeu par un système informatisé.

On veut également implanter une restauration de haute qualité. Et il ne sera pas question de crédit ni d’alcool aux tables de jeu. Quant aux joueurs invétérés qui ne peuvent pas se passer de jeu, ils pourraient se faire exclure du casino, comme cela existe dans les casinos européens, d’où l’identification à l’entrée. Évidemment, les employés ne pourront jouer. Quant aux heures d’exploitation, elles seront contrôlées. On a déjà avancé la possibilité de fermeture à trois heures du matin, mais cela reste encore à déterminer.

(Texte paru dans La Presse, le 23 septembre 1993).

pavillon français

Pavillon français de l’EXPO-67, carte postale de 1967

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>