Des nouvelles pas fraîches

Carnage de l’OTS

Carnage de l’OTS

Quatre Québécois périssent dans le carnage de l'OTS

Au moins 48 membres d'une secte apocalyptique – l'Ordre du Temple Solaire – ont péri dans un cérémonial macabre survenu dans deux villages de Suisse romande où leurs corps ont été trouvés, la nuit du 5 octobre 1994, dans les maisons qui avaient été incendiées.

Les Québécois ont été identifiés comme étant Joselyn Grand'maison, 44 ans, journaliste au Journal de Québec; Robert Falardeau, 47 ans, fonctionnaire au ministère des Finances; Robert Ostiguy, 50 ans, maire de Richelieu et son épousee Françoise, 47 ans.

Les drames se sont déroulés dans une ferme de la localité de Cheiry, dans le canton de Fribourg, ainsi que dans deux ou peut-être trois chalets des Granges-sur-Salvan, dans le Valais, à 160 kilomètres de Cheiry. Vingt-trois cadavres ont été retrouvés à Cheiry et 25, dont ceux de quatre enfants, aux Granges-sur-Salvan. Les victimes étaient de nationalité suisse, canadienne et française.

L'affaire semble avoir des prolongements au Québec, où deux cadavres ont été découverts après l'incendie criminel de deux villas, mardi dernier, à Morin Heights, dans les Laurentides. L'une des deux maisons appartenait au chef présumé de la secte, Luc Jouret, 46 ans, un médecin homéopathe d'origine suisse qui louait un des chalets incendiés aux Granges-sur-Salvan, un village alpestre situé sur les hauteurs de Martigny, dans le canton de Valais.

Le juge d'instruction fribourgeois André Pillier qui a confirmé la thèse du suicide collectif, a précisé que dans les deux cas, les bâtiments avaient été volontairement incendiés.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>