Des nouvelles pas fraîches

Ménage chez le Canadien

Ménage chez le Canadien

Grand ménage chez le Canadien

Serge Savard, Jacques Demers, André Boudrias, Carol Vadnais…

Les têtes pensantes du club de hockey Canadien ont roulé, toutes victimes d’un grand ménage du président de l’équipe Ronald Corey. Seul Demers a sauvé un « poste à être déterminé plus tard au sein de l’organisation ». Les autres n’ont plus d’emploi.

Le Canadien connaît actuellement l’un des pires débuts de saison de son histoire, et Corey a jugé qu’il devait agir. « C’est la décision la plus difficile de ma carrière, a-t-il dit n conférence de presse, d’une vois étreinte par la nervosité, J’y ai consacré les trois derniers jours, au cours desquels j’ai discuté avec toutes les personnes concernées. »

« Après 13 saisons, deux coups Stanley et de beaux succès, j’ai décidé de relever Serge Savard de ses fonctions. André Boudrias a aussi été remercié, tout comme Vadnais. »

Corey a refusé d’expliquer en termes personnels les congédiements. « Vous ne m’entendrez jamais parler en mal de mes employés. Quant à moi, ils ont tous rendu de précieux services à l’organisation et je tiens à les remercier. »

(Texte publié dans La Presse, le 17 octobre 1995).

Canadiens de Montréal

Canadiens de Montréal

Canadiens de Montréal, couverture d’un disque CD-ROM paru en 1995

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>