Des nouvelles pas fraîches

Canada et autochtones

Canada et autochtones

Le Canada, le meilleur pays au monde… sauf pour les autochtones

La qualité de vie des Canadiens vaut peut-être à leur pays une première place au palmarès des Nations Unies, mais le sort de leurs concitoyens autochtones semble pire que celui des Mexicains et des Thaïlandais, selon une étude du ministère des Affaires indiennes.

L'étude révèle que les conditions de vie des quelques 380 mille Amérindiens vivant dans des réserves se comparent à celles du Brésil et d'autres pays dont le niveau de développement humain est considéré comme moyen. Quant aux 270 000 autres autochtones vivant hors réserve, leur qualité des vies est à peine supérieure. Selon le mode de classement des Nations Unies, leurs conditions de vie rappellent celles des Russes.

"Cela ne nous étonne pas, a commenté Phil Fontaine, chef national de l'Assemblée des premières nations. Ce que nous vivons chaque jour. Il faut que les gens fassent attention avant de déclarer que nous sommes les meilleurs, que le Canada est le meilleur endroit où vivre au monde. C'est difficile de dire ça à une famille autochtone vivant dans une pauvreté abjecte."

C'est la première fois que, pour interpréter des données statistiques concernant les autochtones, le ministre des Affaires indiennes utilise l'indice de développement humain mis au point par les Nations Unies. Cet indice combine trois facteurs : le revenu par habitant, le niveau de scolarité et l'espérance de vie.

Le Canada ravit la première place du palmarès onusien depuis six ans. Mais dans le classement de 173 pays recensés dans le rapport de 1994, le ministère des Affaires indiennes a découvert que les autochtones hors réserve se retrouvent au 35e rang et les Amérindiens des réserves en 63e place.

Les pires conditions de vie des autochtones vivant dans des réserves ont été observées au Yukon et dans des Territoires du Nord-Ouest, alors que les habitants des réserves de Colombie-Britannique connaissent le meilleur sort.

Quant aux Amérindiens vivant hors réserve, c'est en Saskatchewan que leurs conditions sont les moins enviables, alors que l'Ontario leur offre le meilleur niveau de vie au Canada.

Le revenu par habitant au Canada en 1991 était de 19 320$, tandis que celui des autochtones vivant hors réserve était de 9 905$ et celui des autochtones vivant dans une réserve se chiffrait à 6 542$.

(Texte publié le 14 octobre 1998).

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>