Des nouvelles pas fraîches

Pays d’Afrique boycottent…

Pays d’Afrique boycottent…

25 pays d’Afrique boycottent le défilé de la cérémonie d’ouverture

Le boycottage des jeux olympiques a pris de l’ampleur, le 17 juillet 1976. 25 pays africains et arabes, à part Taiwan, ne devant pas prendre part à la XXIe Olympiade de Montréal.

Dix-sept pays avaient officiellement déclaré forfait: Tanzanie, Île Maurice, Somalie, Nigeria, Gabon, République centrafricaine, Ouganda, Zambie, Algérie, Éthiopie, Kenya, Ghana, Tchad, République populaire du Congo, Soudan, Irak et Libye. Le Cameroun, qui avait participé au défilé de la cérémonie d’ouverture, a décidé de se retirer de la soirée.

Trois pays n'avaient pas envoyé de délégation aux Jeux : Madagascar, Zaïre et Zambie, tandis que quatre autres, Égypte, Niger, Togo et Haute-Volta, n’ont pas pris part à la cérémonie d’ouverture et attendent à Montréal les instructions de leur gouvernement.

Cinq ont quant même décidé de participer à la XXIe Olympiade : Côte d’Ivoire, Maroc, Sénégal, Swaziland et Tunisie, même si le secrétaire du sport africains, M. Jean-Claude Ganga, avait prédit que tous les Africains se retireraient.

Compte tenu du forfait de Taiwan, ce seront donc 93 pays qui prendront part aux jeux olympiques de Montréal, au lieu de 119 qui auraient dû normalement y participer.

Le boycottage des pays africains et arabes vise à protester contre la présence à Montréal, de la Nouvelle-Zélande, à qui ils reprochent ses relations sportives avec l’Afrique du Sud.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>