Des nouvelles pas fraîches

Problème pour 2000

Problème pour 2000

Petit problème en vue pour l’an 2000

Vous aimeriez recevoir un compte pour de l’électricité consommée durant les 80 dernières années ? Irréalisable.

Eh, bien, non! Malgré l’évolution très rapide de l’informatique, plusieurs systèmes informatiques pourraient tomber en passe à compter de minuit une, le 1er janvier 2000 et même avant. La cause ne sera pas un virus, mais la date : l’horloge interne de ces systèmes ne sera pas prête à passer au prochain millénaire et retournera à 00, « l’âge de pierre ».

Il y a quelques décennies, il a été décidé que les programmes informatiques indiqueraient la date avec deux chiffres au lieu de quatre. Par exemple, 96 au lieu de 1996. Comment va réagir l’ordinateur devant les dates suivantes : 12/31/99 et 01/01/00? Devant la deuxième date, après 0h01, des PC encore récents afficheront 01/0/80. À vous de déterminer de quelle décennie il s’agit. L’ordinateur, lui, ne le saura pas.

Cela aura des conséquences pour les consommateurs : des chèques de pension ou d’assurance-chômage erronés, des factures exorbitantes, des calculs d’assurance-vie ou de REER faussés…

En fait, tout ce qui dépend d’une puce pour son fonctionnement sera touché.

Il existe des solutions, mais les entreprises doivent y voir rapidement. Les coûts de conversion sont très importants et plus l’échéance approche, plus les coûts prendront de l’ampleur.

Le coût pour une entreprise pourrait représenter l’équivalent de son budget informatique annuel. Il faut prévoir environ 1$ ou plus par ligne de codes. Pour une entreprise américaine moyenne, le coût serait de 12 millions de dollars.

(22 mars 1996)

bogue an 2000

Bogue de l'an 2000. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>