Des nouvelles pas fraîches

BQ devient parti

BQ devient parti

Le Bloc Québécois devient parti

Le Bloc Québécois deviendra parti politique en juin de cette année (1991). Le bloc compte présenter 75 candidats aux prochaines élections fédérales et en faire .élire "au minimum" 60.

Il recrutera les "sympathisants bénévoles", mais pas de membres. La différence : ceux qui adhéreront au BQ devront travailler.

"On n'a pas besoin de 300 000 membres comme les autres partis" a signalé hier Lucien Bouchard, chef de la formation souverainiste qui compte neuf députés à Ottawa. Pour la bonne raison qu'on ne vise pas le pouvoir et qu'on ne compte participer qu'à un seul scrutin général.

Le but ultime de l'opération : être présent à la Chambre des communes quand s'effectuera la transition vers la souveraineté. Et cela ne saurait tarder, a prédit hier M. Bouchard.

En devenant un parti politique reconnu, le Bloc Québécois pourra notamment organiser une campagne de financement populaire et émettre des crédits d'impôts, ce qu'il compte entreprendre à l'automne. Cette démarche sera toutefois précédée d'une campagne intense de recrutement dans toutes les régions du Québec.

Les candidats du BQ pourront en outre être identifiés comme tels sur les bulletins de vote, avantage non négligeable du dire de M. Bouchard. Certains de ces candidats seront choisis lors de conventions tandis que d'autres seront désignés par une commission électorale du parti. Le Bloc québécois entend être "une organisation souple et légère".

Et qui sera le chef? Cette question pourrait figurer à l'agenda de lancement de juin, dit Lucien Bouchard.

(Publié le 23 février 1991).

logo bloc québécois

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>