Des nouvelles pas fraîches

Bébés-verglas

Bébés-verglas

Bébés-verglas

Neuf mois après le verglas … les bébés

Dans leurs vieux jours, plusieurs couples du Québec ne se remémoreront pas le terrible mois de janvier 1998 en évoquant les branches cassées, le froid et le manque de piles.

Ils parleront plutôt de la fois où ils se sont rapprochés au bord du poêle. C’était il y a neuf mois. Eh oui, déjà. Les «bébés verglas» sont arrivés.

«Ça nous a pris un peu par surprise», confie Valérie Brodeur qui, mercredi, a donné naissance à Simon, 6,13 livres.

«Il y a probablement eu un problème de calcul de cycle», ajoute son conjoint, François Legault. «C’est ça, peut-être que le verglas a eu des effets sur le cycle».

«C’est pas scientifique â», rétorque la maman, qui se ravise aussitôt. «J’ai eu les ovules gelés quelques jours, ça peut-être tout décalé. Mais on en voulait un troisième de toute façon, alors, c’est parfait. C’est juste arrivé plus vite. Mais il est désiré».

La semaine dernière, cinq nouvelles mamans rayonnaient à la pouponnière du CHG. Et on en attend plusieurs au cours des prochains jours. Un baby-boom dû au verglas? II ne sera pas possible avant la fin du mois d’établir des comparaisons avec les autres années.

Ce qui est certain, c’est que la vie de tous ces bébés-là, d’une façon ou d’une autre, est liée au verglas.

(Publié dans La Presse le 19 octobre 1998).

chatte érotique de montréal

Photo : © GrandQuebec.com.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>