Des nouvelles pas fraîches

Bambin trouvé

Bambin trouvé

Bambin trouvé sur la voie ferrée à Ahuntsic

« Je lui ai demandé s’il parlait français ou anglais, et pour toute réponse, il a tendu les bras… Je l’ai porté jusque chez moi et j’ai appelé la police, relate André Carrière.

Dimanche soir (le 15 décembre 1985), vers 23 h, alors qu’il promenait son chien, ce citoyen d’Ahuntsic a aperçu un petit bonhomme de tout au plus 2 1/2 ans.

Rencontre aussi insolite que celle du Petit Prince dans le désert.

Le bambin se promenait sur la voie ferrée, tout seul, comme un grand. « Il ne pleurait pas et ne paraissait pas avoir froid. Il marchait comme quelqu’un qui sait où il s’en va. », explique M. Carrière.

Le bambin cheminait sur la voie ferrée située à la limite sur du quartier Ahuntsic.

« Il aurait pu se faire tuer, affirme son sauveteur. Le train passe plusieurs fois par jour à cet endroit ».

L’enfant est de race noire, mesure 37 pouces et pèse 32 livres.

Les policiers de la CUM ont espéré toute la journée hier recevoir des nouvelles des parents, proches amis, mais en vain.

On a provisoirement confié le garçonnet à une famille d’accueil.

Le bambin a finalement pu être remis à sa mère, une célibataire de 19 ans d’origine jamaïcaine, qui vit dans l’isolement total depuis trois ans.

Les enquêteurs sont catégoriques, cette mère ne consomme ni alcool, ni drogue. « Elle est seulement perdue, seule au monde », a laissé tomber un policier, visiblement ému.

(Cela se passait le 15 octobre 1985)

Chemins de fer

Railway Québec

Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>