Des nouvelles pas fraîches

Aéroplane combat la rougeole

Aéroplane combat la rougeole

L'aéroplane aide à combattre la rougeole

Ottawa, Canada. – Le rapport des fonctions médicales du Service des affaires indiennes, ministère des Mines et des Ressources, pour le mois de décembre 1937, met en lumière un exemple frappant de l'aide apportée par l'aéroplane à la lutte contre les maladies dans les régions éloignées.

La rougeole ayant éclaté parmi les Indiens du rapide Assiniboine, à l'extrémité orientale du lac Athabaska, dans le nord de la Saskatchewan, le Dr F.-W. Head, surintendantsurintendant médical et agent des Indiens à Fort-Chipewyan, Alberta, soit à environ 20 (1 mille à Touest, put se rendre sur les lieux, en avion, en quelques heures, et prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à la situation.

Presque simultanément, la rougeole éclata aussi parmi les Indiens de Fond du Lac ; et le médecin rentré à son poste de Fort-Chipewyan, dut repartir par la voie des airs.

Cet incident, outre son intense intérêt humain, illustre la situation nouvelle créée par l'ouverture des régions nordiques grâce aux transports aériens. Auparavant, la nouvelle d'une grave épidémie sévissant parmi les Indiens aurait pu prendre des semaines pour parvenir jusqu'au médecin et les anciens procédés de transport auraient encore retardé la réception des remèdes spéciaux et l’arrivée sur la scène de l'épidémie. Dans de cas récent, le médecin, emportant par avion des remèdes pour la rougeole, put atteindre le rapide Assiniboine et Fond du Lac en quelques heures.

(Décembre 1937)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>