Des nouvelles pas fraîches

Le SS Arctic en route

Le SS Arctic en route

Le SS Arctic est parti en route vers le Nord

Il était près d’une heure de l’après-midi samedi, le 17 septembre 1904, lorsque le SS Arctic quitta Québec pour une expédition à travers les mers glaciales, laquelle expédition doit durer trois ans. Une foule considérable assistait au départ du vaisseau.

La fanfare de l’État était aussi sur le quai du Roi, jouant des airs patriotiques pour saluer avec la foule le départ des courageux membres de l’expédition. Tout l’avant-midi, ce fut un va-et-vient indescriptible à bord de l’Arctic. Des camions arrivaient, chargés de marchandises. Les commissaires de nos grands magasins se coudoyaient pour se débarrasser de leurs paquets; autant de cadeaux offerts par les parents et amis de voyageurs. Le major Moodie, commandant de l’expédition, et le capitaine J.-E. Bernier, maître d’équipage, étaient activement engagés à régler les derniers détails du voyage. Les autres officiers et membres de l’expédition étaient entourés de leurs parents et amis.

À la dernière minute, il y eut de nouveaux changements dans le personnel. Ainsi, M. F. Moffet, fils du propriétaire du journal Le Temps, d’Ottawa, qui avait reçu sa commission du commis du bord, resta sur le quai, malgré son grand désir de s’embarquer. Il ne put résister aux pressantes sollicitations de son père qui, le coeur brisé, lui demandait de rester.

(Cette nouvelle fut publiée le 18 septembre 1904 dans La Presse).

arctic bernier

L’Arctic dans le havre du Port-Burwell, en 1907. Source de la photographie : Quincyhanlon

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>