Des nouvelles pas fraîches

L’ambulance-hélicoptère

L’ambulance-hélicoptère

L’ambulance-hélicoptère, pour porter secours partout au Québec

L’ambulance-hélicoptère Max-Vie, équipée au coût de 250 000$ par la compagnie Héli-Max Ltée pour effectuer le transport de personnes malades ou blessées aux quatre coins de la province et clouée au sol depuis un an, faute de permis, entreprend son service dès ce matin, sans avoir obtenu le permis nécessaire pour effectuer le transport de malades par la voie des aires.

Permis ou pas, le docteur Pierre Courchesne, a décidé qu’un an d’attente, c’était assez.

Depuis un an, Max-Vie attend son permis d’opération du gouvernement.

« Comme on ne peut contrevenir à une loi qui n’existe pas, nous avons décidé de commencer nos opérations dès aujourd’hui ».

Conçu pour ce genre d’utilisation, l’hélicoptère, un BO 100-5 de fabrication allemande, est équipé du matériel le plus perfectionné.

Capable de transporter deux civières à la fois ainsi que deux techniciens ambulanciers en plus du pilote, l’appareil est équipé d’un moniteur défibrillateur, d’un régulateur cardiaque, d’appareils à succion, de moniteurs, etc.

Évidemment, l’utilisation de l’hélicoptère n’est pas gratuite : 1859$ l’heure ou 1000$ pour trente minutes, mais le docteur Courchesne affirme que la grande majorité des plans d’assurance couvrent ces frais.

(C’est arrivé le 15 juillet 1990).

helicoptere

Hélicoptère sur Québec. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>