Des nouvelles pas fraîches

Affaire Barnabé

Affaire Barnabé

Affaire Barnabé

Les quatre policiers confessent leurs torts

Déjà condamnés au cour du Québec, les quatre agents de la police de la CUM impliqués dans la tragique arrestation du chauffeur de taxi Richard Barnabé, en 1993, ont joué le tout en admettant avoir enfreint les règles les plus sévères du code de déontologie des policiers québécois.

À la suite de ce plaidoyer pour le moins surprenant, les policiers Pierre Bergeron, André Lapointe, Louis Samson et Michel Vadeboncoeur sont maintenant passibles de congédiement de la part du comité de déontologie policière.

Par contre, de l’avis des avocats des policiers et de la Commission de déontologie, chargée d’exposer la preuve devant le comité, ils devraient, au pire, être suspendus sans solde pour des périodes de 150 à 200 jours. Après avoir entendu la suggestion commune des parties, le comité de déontologie, formé de Me Gilles Mignault, Carole Michaud et de l’inspecteur-chef Robert Saint-Jean, de la police de la CUM, a pris les sanctions en délibéré.

Les quatre policiers ont reconnu avoir fait usage d’une force excessive lors de l’arrestation et la détention de Richard Barnabé, dans la nuit du 14 décembre 1993. Ils ont aussi avoué l’avoir fouillé de façon abusive, ainsi que d’avoir fait fi de sa santé en le conduisant au poste de police plutôt qu’à l’hôpital, alors qu’il était gravement blessé.

Selon les gestes qu’ils ont fait lors de ce drame qui s’est joué à Laval et ou poste 44, les quatre policiers ont admis tous les accrocs éthiques qu’on leur reprochait. Bergeron faisait face à cinq manquements; Vadeboncoeur, quatre ; Lapointe et Samson, trois. Ce dernier a notamment reconnu avoir rédigé un faux rapport.

En dépit de la gravité de l’affaire, Me Christiane Mathieu, qui représente la Commission de déontologie, a recommandé aux comités de ne pas congédier les policiers.

(Texte publié dans La Presse le 27 janvier 1997).

Richard Barnabé

Richard Barnabé

Richard Barnabé dans l’hôpital. Photographie du domaine public

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>