Nord-du-Québec

Whapmagoostui

Whapmagoostui

Whapmagoostui

Whapmagoostui est le village cri le plus septentrional du Québec. La municipalité est située à l’embouchure de la Grande rivière de la Baleine qui se jette dans la Baie d’Hudson. Cette communauté est installée aux frontières de la taïga et de la toundra, à une latitude où la Baie James se jette dans la baie d’Hudson.

Ce village cri a été constitué civilement en 1978 sur un territoire de près de 114 kilomètres carrés, dans la région administrative du Nord-du-Québec.

La population de Whapmagoostui est d’environ 720 personnes, qu’on appelle Wapamekustikuwinnu (forme crie), Waapimaakustuwiiyuw (forme naskapie) selon la Commision de toponymie du Québec.

Whapmagoostui demeure la seule communauté crie sans voie d’accès terrestre. On s’y rend seulement par avion.

Traditionnellement, les Cris du nord du Québec allaient aux embouchures de la Grande rivière de la Baleine et de la Petite rivière de la Baleine durant l’été pour chasser le béluga. C’étaient d’ailleurs des lieux de rassemblement traditionnels pour les Amérindiens, grands amateurs de bélugas et de viande de caribou.

Au début du XIXe siècle, les commerçants de fourrures persuadent les Cris du nord de leur apporter des fourrures. La Compagnie de la Baie d’Hudson établit un poste de traite à la Grande rivière de la Baleine en 1813, mais il s’avère peu rentable et il est fermé en 1816… pour ouvrir à nouveau en 1856.

À compter de 1876, l’Église anglicane est présente dans la région.

Le XXe siècle est marqué par des périodes de famine et par plusieurs épidémies. Le village de Whapmagoostui est en pleine déliquescence lorsqu’on entreprend, en 1955, la construction de la base militaire de la Ligne de défense aérienne Mid-Canada. La base militaire ferme ses portes en 1964, mais le village survit.

La première école a été ouverte en 1958. Aujourd’hui, Whapmagoostui possède une clinique médicale et plusieurs entreprises et commerces s’y sont implantés.

L’utilisation traditionnelle des terres demeure une composante essentielle du mode de subsistance des Cris de Whapmagoostui. Environ 85% de la population se rend en été vers les camps de chasse à l’oie. Des dizaines de familles passent la plus grande partie de l’année dans leurs camps situés à l’intérieur des terres.

Les touristes viennent dans ces lieux pour observer des bélugas, des phoques barbus, des phoques annelés, des loups marins et un grand nombre d’oiseaux nicheurs qui habitent sur les îles Manitounuk.

Pour les fervents des eaux vives, les rapides des rivières locales sont incontournables. Les skieurs et les motoneigistes ne sont pas en reste.

Deux lignes aériennes, Air Creebec et Air Inuit, desservent Whapmagoostui.

Deux mots en langue crie qui vous seront utiles :

Watchiya – Bonjour
Ginscoomdinan – Merci

Coordonnées de Whapmagoostui :

Case postale 390
Whapmagoostui
J0M 1G0

Téléphone : 819 929 3384

Site internet de Whapmagoostui : www.whapmagoostuifn.ca

aurore boréale

aurore boréale

Aurore boréale, source de l’image : Site Web de Whapmagoostui

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>