Nord-du-Québec

Attraits sur la route de la Baie-James

Attraits sur la route de la Baie-James

Attraits sur la route de la Baie-James

  • le pont de la rivière Bell, au km 2 de la route. La rivière Bell se déverse dans le lac Matagami.
  • le Mont-Laurier, situé au km 10 de la route. Ce mont, d’une altitude de 480 mètres, comporte un sentier très escarpé qui permet de rejoindre le sommet et d’admirer un panorama à couper le souffle.
  • au km 37 se trouve le camping du lac Matagami qui propose environ 80 emplacements avec égout, aqueduc, foyer, toilettes et douches. Une rampe de mise à l’eau y est aménagée. Les opportunités pour la pêche y sont excellentes. Ce camping est ouvert de la mi-juin jusqu’à la fête du Travail.
  • au km 38 passe la rivière Waswanipi, où deux rampes de mise à l’eau sont aménagées et où l’on peut pratiquer la pêche. Une chute rouge, située à 10 km à l’est du pont, vaut le coup d’œil. Le lac au Goéland se trouve à 22 km et le lac Olga, à 10 km (qui est aussi un lieux de pêche avec un camping rustique et une rampe de mise à l’eau).
  • au km 50, le lac Ouescapis, où l’on peut pêcher, se trouve à 3 kilomètres.
  • au km 135, il y a un relais appelé Louise. En cas de problème, ces relais, connus comme les Relais Hertziens SOS, sont munis d’un téléphone.
  • au km 189 se trouve le lac Rodayer, avec des sites pour la pêche, des tables de pique-nique, des toilettes, un camping rustique et une rampe de mise à l’eau. Un site de pêche à gué se trouve en bord de route.
  • d’autres sites pour la pêche sont aménagés aux kms 200, 204, 215, 244, 252, 272, 335, 358 et 380.
  • au km 201 on fait un petit coucou à un autre relais hertzien SOS appelé Colomb.
  • au km 232 coule la rivière Broadback. On y trouve des panneaux d’interprétation, des sites de pêche, des tables de pique-nique, des toilettes, un sentier pédestre d’interprétation, un belvédère et un camping rustique. Dans ce lieu commençait jadis la mer de Tyrell.
  • au km 237 commence la route de Waskaganish. La distance entre ce point et Waskaganish (ancien Fort Rupert ou Rupert’s House) est de 102 km.
  • au km 247 on salue avec respect un autre relais Hertzien SOS, du nom de Randal
  • au km 257, un beau site de pêche sur la rivière Rupert avec une rampe de mise à l’eau, des tables de pique-nique, des toilettes et un camping rustique sont aménagés.

pont rivière Rupert

  • au km 257 on se trouve à hauteur des Cascades de la rivière Rupert avec un site de pêche, une rampe de mise à l’eau, des tables de pique-nique, des toilettes et des belvédères. On peut se rendre aux pieds des rapides en utilisant le sentier d’interprétation situé sur la rive nord de la rivière Rupert. On peut y pique-niquer.
  • au km 274 on croise la route du Nord.
rapides de la rivière Rupert
  • au km 294 passe la rivière Pontax III (il y a 3 rivières Pontax, différenciées poétiquement par des numéros et qui sont toutes trois alimentées par le lac Champion).
  • au km 297 coule la rivière Pontax I.
  • au km 301 on constate avec plaisir la présence du Relais Hertzien SOS Pontax.
  • au km 312 on peut admirer la rivière Pontax II.
  • au km 323 s’étend le Lac Mirabelle (à 4 km de la route) avec tous les aménagements habituels. Ce site a jadis servi de camp lors de la construction de la route de la Baie-James.
  • au km 324, la rivière Jolicoeur, avec une belle chute d’eau, passe sous le pont.
  • au km 350 débute la route d’Eastmain. Cette route en gravier mène au village d’Eastmain, distant de 103 km.
  • au km 372 on peut voir le lac des Saules et profiter de sa rampe de mise à l’eau, de ses tables de pique-nique, de ses toilettes et de son camping rustique.
  • au km 381, le Relais routier de la Société de développement de la Baie-James propose un poste d’essence, un atelier mécanique, une cafétéria, des dortoirs et un service de premiers soins.
  • au km 391 se dresse un panneau d’interprétation: «Des techniques de réhabilitation expérimentales pour une route phénoménale».
  • au km 395, on apprend que la rivière Eastmain passe à 3 km de la route. On peut y pêcher, pique-niquer, se rendre aux toilettes, au belvédère ou dans le camping rustique. Le plus impressionnant des 11 ponts de la Route de la Baie James s’y trouve.
  • au km 411, sur la rivière Opinaka, le pont surplombe une jolie chute.
  • au km 440, la Chaîne de Lacs se trouve à 3 km de la route. Pêche, rampe de mise à l’eau, tables de pique-nique, toilettes, camping rustique, que demander de plus ?
  • au km 444 on dit bonjour à Aline, le Relais Hertzien SOS du Coin.
  • au km 464, la rivière du Vieux Comptoir, avec ses sites de pêche, ses tables de pique-nique, ses toilettes et son belvédère vous attend.
  • au km 467, le lac du Vieux Comptoir s’orne d’un camping rustique, de toilettes et de tables de pique-nique. Ne manquez pas le panneau d’interprétation: «Il était une fois…la terre». C’est un point de vue très spectaculaire de la route de la Baie James.
  • au km 503, le lac Miron est à environ 2 km de la route. Si vous êtes allergiques à la pêche et aux rampes de mise à l’eau pour les bateaux, et si la simple idée de pique-niquer ou de dormir dans un camping rustique vous donne la nausée, mais pas au point de devoir vous précipiter aux toilettes, alors, passez votre chemin!
  • au km 504, on peut admirer le Relais Hertzien SOS Chantal.
  • au km 512, une intéressante pinède présente un écosystème forestier particulier. Il s’agit d’un peuplement de pins gris de petite taille au pied desquels s’étend un vaste tapis de mousse à caribou (lichen).
  • au km 518 commence la route de Wemindji, qui mène au village de Wemindji, éloigné de 96 kilomètres.
  • au km 542, près du lac Yasinski avec ses tables de pique-nique, ses toilettes et son belvédère, un panneau d’interprétation vous informe que: «Bien que discrète, la faune vous observe!». Le lac de Yasinski est depuis longtemps un important point de pêche. Malheureusement, la construction de la route de la Baie-James a détruit la principale frayère à dorés jaunes. On réaménagea la frayère en établissant une lagune et une série de murets protecteurs faisant office de brise lame.
  • au km 544, la route Transtaïga vous invite à l’aventure.
  • au km 561, la rivière au Castor-Est est aménagée pour la pêche et pour le pique-nique. Et n’est-ce pas une excellente occasion de se rendre aux toilettes ?
  • au km 574, si vous daignez vous éloigner de 8 km, c’est avec ravissement que vous pourrez admirer le lac Duncan avec ses toilettes, ses tables de pique-nique, sa rampe de mise à l’eau et son camping rustique.
  • au km 578, un panneau d’interprétation vous signale que vous vous trouvez au «Pays du lichen».
  • au km 589, vous approchez de l’Aéroport La Grande Rivière.
  • au km 600 on croise la Route de la LG-1, qui mène aussi à Chisasibi (à 84 km).
  • au km 617, la communauté de Radisson vous ouvre ses bras.
  • au km 620 se dressent les Centrales Robert Bourassa et La Grande-2A.

Photos Pont de la rivière Rupert et Rapides de la rivière Rupert © GrandQuébec.com

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>