Québec musical

Chanson de Villeneuve

Chanson de Villeneuve

Chanson de Villeneuve

En attendant de se trouver un volant de Nascar, le grand coureur automobile Jacques Villeneuve a lancé son premier album « Private Paradise ». Il est conscient qu’il n’est pas Céline Dion ou Garou. Il est possible que quelques notes sonnent un petit peu faux, mais c’est la passion qui l’anime alors pourquoi blâmer le pilote de profiter de sa fortune pour faire de la musique ?

Jacques Villeneuve n’a pas l’intention (pour le moment, du moins) d’en faire une carrière, mais il se prête au jeu. Il a déjà joué devant le public. Il l’a fait d’abord à Laval, pendant le spectacle d’Amélie Veille. Villeneuve a chanté avec elle « Why Did You Come » – un titre de son premier album. Les témoins présents ont remarqué toutefois qu’à l’annonce de l’artiste Jacques, l’homme est sorti devant le public beaucoup moins confiant qu’au volant… Il semblait timide et gêné, mais on l’a soutenu énergiquement. D’autres apparitions devant le public montréalais ont suivi…

Une chanson de son premier disque est dédiée à Gilles Villeneuve. Cette création a été co-écrite avec Mélanie, la sœur de Jacques. La chanson parle d’un trou laissé dans les âmes des enfants après la mort tragique de leur père en 1982, lors des qualifications du Grand Prix de Belgique.

C’était Mélanie qui a écrit la première version du poème, mais c’est Jacques qui a achevé le texte.

Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve. Source de la photographie : Légendes de Motosport

Voici le texte en anglais :

Paroles : Mélanie et Jacques Villeneuve. Musique : Jacques Villeneuve

Your life wasn’t long just like
a bird’s life
But you had your only sky
And like an eagle you one day
flew too high
Beyond the limits set by the
unknown
And up where they belong,
and where the sun is black
That’s when we understood,
you never never ever were to
come back
Just like the water flowing
Down a stream
You were as endless as a
dream
Unlike old forgotten
poetry
Your tale will always be
chanted inside of me
Father I miss you so
Father why d’you have to go
So far away where I can ‘t go
Somewhere, some place, but
where I don’t know
Your life was a song of love
and strife
Too many times you rolled
the dice
And all the people as a court
they prayed and they cried
When you climbed beyond the
summit of the unknown
And up where the wind is
strong and there’s no turning
back
We got lost and found in the
woods where the seeds of love
grow back
By the millions you were held
in high esteem
Bringing happiness to every
dream
To every dream
Father I miss you so
Father why d’you have to go
So far away where I can’t go
Somewhere, some place, but
where I don’t know
Father I miss you so
Father why d’you have to go
So far away where I can’t go
Somewhere, some place, but
where I don’t know

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>